Accueil Opinions Éditos

Crise des migrants : un accord entre désespérés

Quatre éléments clés empêchent de croire au pré-accord conclu entre l’Union européenne et la Turquie. L’édito de Béatrice Delvaux.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

A l’heure où les images et les peurs exacerbées nourrissent les extrémismes et les haines, il serait plus raisonnable de croire dans le schéma d’accord conclu par les 28 à Bruxelles. En tout cas, de lui reconnaître la vertu d’offrir un début de cette solution qu’il est urgentissime d’apporter aux citoyens européens et aux réfugiés, sous peine d’ouvrir une très dangereuse crise démocratique, doublée d’une autre, humanitaire. Mais à ce stade, hélas, quatre éléments clés empêchent d’y croire.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par PETITJEAN CHARLES, mercredi 9 mars 2016, 14:47

    Et votre dernier des Mohicans, où se trouve-t-il Madame Delvaux, vous qui hier louiez l'envolée chevaleresque d'un dernier grand d'Europe, Charles Michel, notre glorieux premier ministre ? Où se niche-t-il ce grand pleutre d'Europe dans vos commentaires d'aujourd'hui ? Perdu parmi les 28 qui se regardent peut-être dans leur miroir, le soir ? Votre silence sur sa personne aujourd'hui disqualifie l'enthousiasme que vous lui portiez hier. C'est plus juste ainsi.

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs