Embraer accuse Boeing d'avoir renoncé "illégalement" à racheter ses activités civiles

"Embraer est fermement convaincu que Boeing a mis fin illégalement" au protocole d'accord et "a eu recours à des arguments fallacieux qu'il a utilisés comme prétexte pour ne pas remplir son engagement de conclure la transaction et payer à Embraer le prix d'achat de 4.200 millions de dollars", a déclaré le groupe brésilien dans un communiqué de presse.

La transaction devait être finalisée le 24 avril mais Boeing a annoncé dans un communiqué qu'il exerçait son droit à ne pas exécuter l'accord estimant qu'"Embraer n'a pas satisfait les conditions nécessaires".

Embraer, troisième fabricant d'avions au monde, a considéré qu'il "était en totale conformité avec toutes ses obligations" et qu'il "avait rempli toutes les conditions nécessaires", et dans le temps prévu par le contrat.

Embraer "envisagera toutes les poursuites possibles contre Boeing pour les dommages causés après l'annulation illégale et la violation" du protocole d'accord, ajoute le communiqué.

Créez votre compte Le Soir pour continuer à lire les articles gratuits en illimité

*En validant ce formulaire, vous acceptez que Le Soir traite vos données à caractère personnel pour les finalités suivantes : création et gestion de votre compte. Ces données seront également utilisées en fonction des options choisies à des fins de marketing et de ciblage publicitaire. Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de limitation, de suppression, d’opposition, de rectification et de portabilité des données personnelles vous concernant. Pour de plus amples informations, consultez notre Politique de protection de la vie privée.

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous