Retour progressif à l’école: ce qui est prévu

Retour progressif à l’école: ce qui est prévu
Belga

La ministre de l’Éducation de la Fédération Wallonie-Bruxelles Caroline Désir (PS) a transmis samedi aux professionnels de l’enseignement (maternel, primaire et secondaire) une directive détaillant pour la partie francophone du pays le progressif retour à l’école des enfants et jeunes, à partir du 18 mai prochain (au plus tôt). Beaucoup de questions restent encore ouvertes, notamment ce qu’il adviendra précisément des élèves qui ne font pas partie de classes considérées comme prioritaires.

Ce ne sont en effet que quelques classes qui devraient retrouver les bancs de l’école, dans deux phases prévues : les 6es primaires et la dernière année du secondaire dans un premier temps (à partir du 18 mai si la date est confirmée), et les 2es secondaires et 1ères et éventuellement 2es primaires, dans un second temps (25 mai). Priorité est en effet donnée aux « années certifiantes et orientantes » et « aux premières et deuxièmes primaires considérant l’importance de ces années d’étude dans la fixation des premiers apprentissages de base », explique la circulaire.

Pour les autres, le régime restera le même qu’actuellement, jusqu’à nouvel ordre. Soit le maintien à la maison, avec des travaux à domicile qui ne peuvent cependant pas comprendre de nouvelle matière. Les élèves « en difficulté » identifiés par les enseignants, quelle que soit leur année, pourront cependant être invités à venir à l’école, maximum un jour par semaine, à partir du 25 mai.

Une reprise partielle

Pour ceux qui reprendront le chemin de l’école, la reprise ne sera que partielle, et devra se faire de manière à permettre un maximum de sécurité sanitaire. Cela se passera par petits groupes de pas plus de 10 élèves. Les élèves de 6e primaire et de dernière année du secondaire (6e et/ou 7e) devront être sur place maximum deux jours par semaine. Ceux de 1ère et 2e primaire n’auront qu’un jour à l’école et les 2es secondaires 2 jours.

La Fédération Wallonie-Bruxelles détaille les modalités relatives aux examens

Des « conditions optimales de sécurité et d’hygiène » sont en effet pour la ministre « une condition sine qua non à toute reprise », ce qui « impliquera de l’équipement et un aménagement en profondeur du fonctionnement », précise son cabinet samedi. De quoi parle-t-on ? Du nettoyage des classes chaque jour, et du port obligatoire et constant d’un masque en tissu par tous les membres du personnel de l’école, et par les élèves de 6e primaire et des années supérieures, tout d’abord. Du respect des mesures de précaution entre-temps connues (distanciation, lavage des mains, aération des espaces, maintien à la maison en cas de symptômes, etc.), également.

Et enfin d’une limitation maximale des déplacements et des contacts entre groupes, ce qui peut passer par des récréations et heures d’arrivée et de départ différenciées. « Un espace dédié doit être prévu pour les élèves malades » en attente d’être récupérés par leurs parents, « équipé d’un thermomètre digital à distance, de gants et de masques », ajoute encore la circulaire.

L’épineuse question du transport

Toutes ces conditions seront théoriquement vérifiées par les conseillers en prévention ou des services internes pour la prévention et la protection au travail, et les organes locaux de concertation. Si l’école n’est pas prête, la rentrée partielle est remise à plus tard.

Ce n’est que si la première semaine se passe bien qu’il sera alors envisagé la semaine suivante d’accueillir également les élèves de 2e secondaire et ceux de 1ère primaire et, si possible, de 2e primaire.

Concernant l’enseignement spécialisé, il faut attendre. Il faut encore que la « réflexion sur les classes prioritaires » soit « affinée », avec les acteurs du secteur, peut-on lire dans la circulaire. La question du transport est également à prendre en compte. Un groupe de travail spécifique se réunira lundi, et une circulaire suivra sous peu, affirme-t-on.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous