Accueil Société

Les loups se multiplient en Belgique, bientôt une meute?

En tout, on peut conclure qu’il y a au moins six loups actuellement sur le territoire wallon, avec la possibilité d’un couple.

Temps de lecture: 2 min

Les loups se sont multipliés ces derniers mois en Belgique, aussi bien au nord qu’au sud de la frontière linguistique. En Wallonie, on peut même espérer la création d’une meute, si Akéla et la nouvelle louve apparue sur son territoire font des petits, se réjouit dimanche l’association flamande Landschap, qui se trouve derrière l’initiative Welkom Wolf.

Cette meute pourrait en effet voir le jour dès cette année, dans les Hautes-Fagnes, selon le SPW Environnement. Dans un dernier point de la situation reprenant les récents signalements de loups sur le territoire wallon, le SPW indiquait vendredi que la louve, la première femelle détectée en Wallonie depuis l’extinction de l’espèce, est de lignée germano-polonaise, comme Akéla. On sait qu’elle est passée par Waimes, où de l’ADN a été prélevé dans des excréments.

Si la louve est la seule femelle recensée jusqu’à présent dans la région des Hautes-Fagnes, trois mâles s’y trouvent aussi, selon les observations : Akéla et deux mâles récemment détectés (en janvier), à Bütgenbach et Xhoffraix.

Ils s’ajoutent à un loup observé en février à Assesse, mais pour lequel on n’a pas de trace d’ADN. C’est possible qu’il ne s’agisse pas d’un nouveau venu mais par exemple du loup qui avait été photographié à Havelange durant l’été.

Un loup connu depuis plus longtemps est établi de manière stable dans les environs d’Ebly (Léglise).

En tout, on peut donc conclure qu’il y a au moins six loups actuellement sur le territoire wallon, avec la possibilité d’un couple.

En Flandre, on se souvient bien sûr de Naya, qui avait été tuée alors qu’elle portait probablement des petits. Mais il y a actuellement aussi un nouveau couple dans le nord du pays, pense-t-on du côté de Welkom Wolf : les Limbourgeois August et Noëlla, qui pourraient bien faire des petits dès cette année aussi. Il y a également un loup solitaire, encore sans nom, qui a récemment été aperçu à Herentals et Wiekevorst, en province d’Anvers.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

22 Commentaires

  • Posté par Soumois Frederic, dimanche 26 avril 2020, 18:57

    Ben oui, ils votent tous Belang et NVA. Une grosse meute...

  • Posté par LAMBERT André, dimanche 26 avril 2020, 18:54

    Pour ceux qui croient aux contes pour enfants, le petit chaperon rouge ne pourra donc plus se rendre, avec des galettes et un pot de beurre, chez sa grand-mère LOL. Le plus grand prédateur pour l'homme, n'est-il pas l'homme lui-même ???

  • Posté par Poullet Albert, dimanche 26 avril 2020, 18:42

    Titre ridicule et orienté : Les loups se multiplient en Belgique, bientôt une meute? Vous voulez faire peur aux gens avec ça ?? les loups ont déja été bien assez discriminés dans le passé et ils ont payé le prix fort ( leur élimination totale de notre territoire ) . que les loups reviennent très modestement est une richesse et un plaisir que l'on croyait ne plus pouvoir avoir. la seule espèce qui se prolifère a toute vitesse sur notre terre est l'espèce humaine et elle empêche des centaines d'autres de pouvoir se déveloper !

  • Posté par Lefèvre Philippe, dimanche 26 avril 2020, 20:50

    Dommage que l'animalisme soit trop souvent synonyme de misanthropie. Quant aux avantages à la présence de meutes de loups, on peut voir une aide à l'agriculture industrielle, l'élevage ne pouvant se faire que dans des hangars. L'agriculture paysanne déjà éprouvée, ne s'en remettra pas. Et que les défenseurs du loup ne parle pas des clôtures pour protéger leurs animaux. On peut leur conseiller en effet de visiter le beau parc aux loups Werner Freund. Les clôtures sont doubles, la première fait 3 mètres, est électrifiée pour empêcher les loups de grimper et est bétonnée à la base pour les empêcher de creuser. Que les défenseurs des loups ne parlent pas des chiens de garde. Pour protéger chaque groupes d' animaux domestiques contre une meute, 3 molosses équipés de colliers à pointes sont nécessaires selon l'expérience des bergers dans le Caucase. La législation belge à juste titre, n'autorise pas que de tels chiens patrouillent librement autour des fermes.

  • Posté par Lefèvre Philippe, dimanche 26 avril 2020, 17:35

    Biologiquement parlant, le loup est un canidé avec une grande capacité d'adaptation comme le renard qui a pu oublier sa peur de l'homme et coloniser les villes depuis qu'il n'est plus chassé. Mais 2 différences notoires: il est plus puissant et il vit en meute de 6 à 8 individus. Une meute de loups est dangereuse pour l'homme. Et pour ceux qui ne sont pas sensibles à la souffrance humaine mais uniquement à celle des animaux, ajoutons qu'aucun animal domestique (chat, chien, chèvre, mouton, cheval, bovin) ne peut résister à une meute.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko