Accueil Culture Musiques

George Martin, le discret

Celui qui était considéré comme le cinquième Beatles, leur découvreur et producteur, est décédé à l’âge de 90 ans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

Les Beatles, rétrospectivement, n’ont jamais caché l’importance qu’a eue dans leur carrière George Martin. Les Fab Four de Liverpool ne l’ont jamais caché : aucun d’entre eux ne lisait la musique. Si toutes les chansons des Beatles sont bien, essentiellement, de la plume de John Lennon et Paul McCartney, il leur fallait un orfèvre, un compositeur et arrangeur formé, issu du monde classique, pour leur permettre de mettre sur le papier et d’enregistrer ce qu’ils entendaient dans leur tête.

Mais celui qu’on a appelé, pour cela, le cinquième Beatles, n’était pas que cela. Avant de collaborer dès 1962 avec le plus grand groupe pop du XXe siècle, George Martin est le patron du label Parlophone qui appartient à la firme britannique EMI qu’il rejoint en 1950. Diplômé de la Guildhall School Of Music, Martin enregistre d’abord de la musique classique et baroque, voire même des disques pour des comédiens comme Peter Sellers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs