Accueil Culture Cinéma

Lukas Dhont au «Soir»: «Le stress du deuxième film? J’aimerais dire que ça ne m’impacte pas, mais ce n’est pas vrai»

Confiné chez lui, à Gand, le jeune réalisateur de « Girl » prépare son prochain film, « Angel », en participant à un atelier d’écriture… virtuel, initié en Bretagne.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 7 min

Que devient le jeune réalisateur flamand Lukas Dhont depuis l’aventure extraordinaire de Girl, Caméra d’or à Cannes en 2018 ? Comme nous tous, il est confiné chez lui. Mais cela ne l’empêche pas de préparer son prochain film, Angel. Il vient de terminer la première session d’un atelier d’écriture. En temps normal, il aurait rejoint la résidence de scénarios du Groupe Ouest, en Bretagne. Là, c’est derrière son écran d’ordinateur divisé entre tous les auteurs de huit projets de films qu’il a échangé autour de son scénario. Une expérience inédite.

Comment allez-vous, Lukas ?

Très bien. J’ai la chance d’habiter à côté d’un parc pour m’y promener, faire du sport. Mais la plupart du temps, je préfère rester à la maison et profiter de mon jardin.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs