Accueil Monde

Europe: «Le risque d’une provincialisation»

L’UE doit penser au-delà de la crise sanitaire, estime Thomas Gomart. Elle doit aussi s’immiscer dans la compétition technologique, sinon, elle se trouvera encore plus déclassée.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Jacques Delors a lancé un avertissement à propos de la possible mort de l’Europe. Peut-on songer à une hypothèse plus optimiste, à un sursaut de l’Europe après les cafouillages du début de cette crise ?

Je crains que les Européens sortent de cette séquence, dont encore une fois nous ignorons la durée, appauvris, désunis et hébétés. Ni la Chine ni les Etats-Unis n’ont de doute sur leur destinée mondiale. La crise risque d’accentuer la provincialisation de l’UE, et de miner sa cohésion interne. L’UE est effectivement face à un enjeu existentiel. Elle a commencé à réagir, mais doit penser au-delà de la crise sanitaire si elle veut rester dans la course technologique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs