Un francophone sur trois a regardé Sophie Wilmès ce vendredi

Un francophone sur trois a regardé Sophie Wilmès ce vendredi
PhotoNews.

Il fallait s’accrocher, vendredi soir, pour connaître, enfin, les grandes lignes du plan déconfinement. Et pour cause, réuni en fin d’après-midi, le Conseil national de sécurité n’aura livré son verdict que tard dans la soirée, lors d’une conférence en présence de Sophie Wilmès et de ses collègues des gouvernements régionaux et communautaires. Au final, des heures et des heures d’attente, parfois interminable, forçant la RTBF et RTL à se transformer en chaîne d’info en continu. Mais sans info. Chacune avait mis en place une édition spéciale dès 17h.

Depuis le début de la crise, RTL est leader incontestable sur ces tranches horaires. Tous les jours sauf… les jours de conférence de presse post-CNS. Comme s’il y avait un réflexe « télévision officielle » pour ce type de communication.

Un pic à 22h34

Ce fut encore le cas vendredi. La chaîne privée a touché 599.657 téléspectateurs (en 4+) pour son édition spéciale de 20h à 23h. La RTBF en a attiré, 475.000 entre 17h et 19h30, 906.000 de 19h30 à 21h30. Et 927.500 (part d’audience de 46 %) de 21h30 à 23h15. Comme tous les soirs, RTL a néanmoins repris le leadership pour son JT de 18h55 à 19h35.

Si un creux s’observe des deux côtés entre 21 et 22h, un pic est atteint à 22h34, soit en pleine allocution de Sophie Wilmès, avec 1,1 million de téléspectateurs sur la RTBF et 605.000 sur RTL au même moment. Soit, au final, près d’un francophone sur trois vissé devant son écran pour connaître les contours de sa future vie de déconfiné.

Sur le même sujet
MédiaÉdition
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous