Accueil Monde Union européenne

Tourisme: l’UE veut se coordonner pour éviter que certains touristes soient privilégiés

Les Européens ont vaguement évoqué l’idée croate d’établir des corridors de touristes entre pays. Plusieurs Etats avancent dans des négociations bilatérales, où ils choisissent certaines nationalités.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Il ne fallait pas attendre des ministres européens du tourisme, qui se parlaient lundi par téléconférence, qu’ils adoptent des solutions toutes faites pour permettre aux Européens d’aller passer leur été sous un autre ciel, alors que les frontières intérieures demeurent largement closes à cause du Covid-19.

S’ils ont reconnu l’importance de se coordonner sur ces matières, les ministres n’ont à ce stade pas prévu de se revoir sous présidence croate du Conseil de l’UE (le cénacle des Etats), qui prend fin début juillet. La balle est renvoyée au niveau technique, qui se réunira le 6 mai. Drôle de signal, seuls neuf pays ont décidé de signer une déclaration commune sur le soutien au secteur touristique, lundi après-midi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par André Philippe, mardi 28 avril 2020, 8:04

    Le plus probable est simplement que les touristes et leurs euros venant d'un pays sans nouvelles infections seront bienvenus. Ça comprendra la Belgique. Le mois de juillet, c'est dans deux mois. C'est très loin dans l'avenir d'une vague pandémique virale respiratoire.

  • Posté par Petre Eric, mardi 28 avril 2020, 0:33

    Il ne faudrait pas oublier trop vite que le tourisme et le transport aérien de touristes ont été les principaux propagateurs de l'épidémie dans le monde ou au minimum de la vitesse de propagation. Le simple bon sens et la sagesse recommanderaient d'interdire le tourisme au moins par voie aérienne jusqu'à vaccination complète des populations. Mais les enjeux économiques sont énormes.

  • Posté par Maison Médicale , lundi 27 avril 2020, 23:34

    En tant que médecin, je ne vois pas comment on pourrait rédiger un certificat de non infection. Les frottis donnent 20 à 30% de faux négatifs et nous n'allons pas utiliser des tests en pénurie pour des touristes en partance.

  • Posté par Caelen Yves, mardi 28 avril 2020, 0:54

    Merci, Docteur et courage.

  • Posté par Druide David, lundi 27 avril 2020, 23:02

    le calcul honnête à la belge va se retourner en pleine figure de ces belges...Aucun pays n'acceptera nos compatriotes ne sera accepté à l'étranger... Sacré pays!

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs