Polémique concernant Orlando Sa au Standard: des propos «inacceptables» et un retour caché au Portugal

photo news
photo news

D’abord, et c’est ce qui dérange le plus, parce que les déclarations d’Orlando Sa, qui dans le cas d’espèce s’improvise virologue, sont inacceptables. « Notre club ne cautionne évidemment pas de tels propos », a fait savoir le club liégeois, insistant sur le fait que l’attaquant lusitanien, qui depuis le début de la saison ne fait plus partie du noyau A, n’avait pas l’accord du club, pourtant obligatoire et explicitement stipulé contractuellement, pour donner cette interview dans laquelle il dézingue le gouvernement belge, coupable à ses yeux de ne pas avoir réagi assez vite, et remet en cause le système de santé, les compétences du monde médical et les structures dont la Belgique manquerait.

Des propos en totale contradiction avec les actions initiées par les supporters du matricule 16 et le Standard lui-même, via la Fondation Standard de Liège, pour soutenir les hôpitaux liégeois et toutes les personnes mobilisées pour lutter contre le Covid-19.

Des explications attendues à... Liège

« Ce n’est pas au monde du football et à ses acteurs de s’exprimer publiquement sur la gestion globale de cette crise sanitaire par l’État et les hôpitaux », a encore réagi le Standard. « Il est impératif que chacun reste à sa place… »

Orlando Sa ne l’aura donc pas fait. Mieux encore, c’est en prenant connaissance des propos tenus par son joueur dans « A Bola » que la direction principautaire a appris que l’intéressé était reparti au Portugal lorsque la crise sanitaire a commencé, ce que personne à Sclessin ne savait. « Sans en informer le club comme il était pourtant tenu de le faire », ajoute le Standard, mal pris sur ce plan-là aussi puisqu’en plein flou (on ne savait alors pas si les entraînements allaient reprendre rapidement ou pas), il avait été convenu que tous les joueurs étrangers, pourtant désireux de rentrer au pays, demeurent en Belgique. « Ce qu’il a fait n’est donc pas correct vis-à-vis de ses équipiers », dit-on en bord de Meuse, où on ne sait pas encore quelle suite sera donnée au dossier, sachant que l’affaire est un peu trop légère pour invoquer la faute grave et donc la résiliation du (plantureux) contrat du Portugais et qu’une amende financière sera indolore. Dans l’immédiat, la direction rouche a demandé à Sa de rentrer à Liège (mais comment ?) pour venir s’expliquer. Avant de prendre position…

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • SOCCER JPL D14 MOUSCRON VS CLUB BRUGGE

    Par Christophe Caulier

    Mouscron

    D1A: Mouscron verrouille un point bonus contre Bruges

  • PHOTONEWS_10883631-059

    Par Alexandre Cuitte

    Standard

    Anderlecht, la victime préférée de Maxime Lestienne

  • PHOTONEWS_10887881-006

    Par G.R. et X.TH

    Anderlecht

    Le futur du Sporting d’Anderlecht continue de se jouer en coulisses

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous