Accueil Société

La Défense passera commande de 12 millions de masques en tissu

Si cette commande a été approuvée, les masques ne seront évidemment pas livrés pour le début du déconfinement.

Info « Le Soir » - Journaliste au service Politique Temps de lecture: 2 min

Après les 22 millions de filtres commandés par le gouvernement auprès de deux entreprises textiles et qui arriveront entre le 4 et le 20 mai, le fédéral a chargé le ministre de la Défense, Philippe Goffin, de lancer un marché public pour 12 millions de masques en tissu (un pour chaque Belge). Cette demande avait déjà été évoquée lors du CNS (Conseil national de sécurité) de vendredi et a été validée par le Conseil des ministres par vote électronique ce lundi à 18 h. Si cette commande a été approuvée, elle n’est qu’au début de son cheminement (il faut attendre l’appel d’offres et le choix de l’entreprise) et les masques ne seront évidemment pas livrés pour le début du déconfinement.

L’action du fédéral a été également suivie par celle des Régions. La Région bruxelloise, qui se réunissait en Cores (Conseil régional de sécurité) ce lundi, a décidé « de coordonner les efforts en matière d’achat de masques, de stockage sécurisé et de distribution via une task force régionale ». Par contre, aucun délai n’a été fixé. « Un premier travail de prospection a été mené afin de vérifier la capacité de production des opérateurs économiques bruxellois et belges en mesure de faire face à un tel volume de commandes », a expliqué la Région bruxelloise.

Par ailleurs, la Région wallonne a décidé d’allouer un fonds de 7,3 millions qui sera réparti entre chaque commune (en fonction du nombre d’habitants) et qui servira soit à rembourser des commandes déjà effectuées par les communes, soit à permettre à celles qui n’en avaient pas encore fait d’en lancer une. Sachant bien qu’elle intervenait trop tardivement pour que les masques arrivent pour le 4 mai, la Région wallonne a donc opté pour une autre voie : le financement. Elle agira donc en soutien et a déjà recommandé les communes à recourir aux marchés cadres mis en place au niveau supra-local.

 

À lire aussi Réutiliser son masque en tissu: une démarche qui n’est pas sans risque

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Capelle Catherine, mardi 28 avril 2020, 15:11

    Les communes ont commandé, le fédéral et les régions ont commandé, la défense passera commande ... et nous sommes toujours comme sœur Anne !!!

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 28 avril 2020, 13:04

    En 2015, le gouvernement Michel a décidé de détruire la totalité du stock stratégique (soit 62 millions de masques dont le FFP2) stockés à la caserne de Belgrade à Namur au motif faux d'être périmés alors qu'il s'agissait de faire de la place aux réfugiés. Et les responsables de ce gâchis sanitaire et financier se pavanent sans vergogne comme en France d'ailleurs où la même rengaine a sévi ("les masques sont inutiles"...) alors que subitement ils découvrent leur utilité qui sera payée au prix fort par les citoyens..

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 28 avril 2020, 11:25

    Quelle cacophonie. Je propose qu'on demande aussi aux nombreux ministres de l'agriculture de ce pays, ainsi qu'aux ministres des transports et de l'immobilité, à ceux des plantations et des jardins d'enfant de lancer des appels pour faire fabriquer des masques par les agriculteurs, les chauffeurs de camion, les pépinéristes et les enfants.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko