Accueil Belgique

Burn-out professionnel, parental: l’épuisement guette à tous les étages

Au sortir du confinement, de nombreux Belges auront besoin d’une pause.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

Anouck Heulot est psychologue pour le bureau-conseil Pobos, qui intervient auprès de travailleurs confrontés à des événements traumatisants ou en burn-out. Depuis plusieurs semaines, elle accompagne des soignants, des employés de pompes funèbres, et autres travailleurs de première ligne. « Pour le personnel des maisons de repos, par exemple, c’est vraiment très dur.

Ils perdent beaucoup de résidents, doivent travailler avec un manque de protection, de personnel, des collègues malades et la peur que leurs actes de soin contaminent. Ils continuent à faire leur boulot, mais ils souffrent. » Pour la psychologue, il sera donc impératif de donner du repos aux travailleurs qui en exprimeront le besoin.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs