Déconfinement: 40 kilomètres de pistes cyclables sécurisées à Bruxelles (carte interactive)

Déconfinement: 40 kilomètres de pistes cyclables sécurisées à Bruxelles (carte interactive)
PhotoNews

Avec la réouverture, progressive, des entreprises, puis des commerces et enfin des écoles, les déplacements vont s’allonger et surtout se multiplier. « Or, on ne peut pas reporter toute cette pression sur la Stib », insiste Elke Van den Brandt, ministre bruxelloise de la Mobilité (Groen). « Pour aider la Stib, nous devons proposer des solutions alternatives. On sait que deux tiers des trajets effectués à Bruxelles sont inférieurs à 5 km. Nous voulons donc encourager les personnes en bonne santé à privilégier la marche ou le vélo. Et, pour cela, il est de notre responsabilité de créer des infrastructures sécurisées. »

Un réseau cyclable a donc été tracé, en urgence, qui intègre tous les grands axes structurants de la capitale. Pour chacun d’entre eux, une piste sécurisée, digne de ce nom, sera aménagée : Petite Ceinture, Grande Ceinture, et les artères d’entrées de ville, comme les avenues Charles-Quint, Delleur, Louise, de Vilvorde ou de Tervueren, les boulevards de Smet de Naeyer, Dupuis, Reyers. Dans la plupart des endroits, une bande de circulation sera reconvertie en piste cyclable (ce sera le cas, notamment, rue de la Loi) ; ailleurs, c’est une latérale qui donnera priorité aux deux-roues. Enfin, en certains points, comme boulevard Général-Jacques, c’est le chaînon manquant d’un itinéraire cyclable qui sera créé, « parce qu’il suffit d’un morceau qui ne soit pas sécurisé, pour que le trajet ne le soit plus », souligne Elke Van den Brandt. Et d’annoncer : « Ce dispositif est nécessaire, pour éviter que les gens renoncent au vélo et aux transports, par peur. » Les travaux ont déjà démarré, ils seront effectués au plus vite : partout, peinture au sol et signalisation ; là où c’est nécessaire, des blocs de béton. « Ce dispositif est là pour plusieurs mois », balise la ministre. « Parce que, sans préjuger des décisions du CNS, il faudra garder la distanciation sociale, notamment dans les transports. »

> Le plan de mobilité à Bruxelles dicté par la lutte contre le coronavirus repose sur la marche et le vélo. Les explications sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous