Les personnes en télétravail consomment plus d’alcool, pour les jeunes, c’est l’inverse

Les personnes en télétravail consomment plus d’alcool, pour les jeunes, c’est l’inverse
Photo News

On n’assiste pas à une hausse généralisée de la consommation d’alcool durant le confinement, c’est même l’inverse, a fait savoir l’UCLouvain mercredi dans un communiqué. Supervisée par le professeur Pierre Maurage, l’enquête révèle que seuls 25 % des répondants décrivent une consommation en hausse durant le confinement, 46 % ont une consommation stable et 29 % rapportent même une réduction de leur consommation. Les données ont été collectées auprès de 6.500 Belges âgés de plus de 18 ans entre le 2 et 20 avril.

L’évolution de la consommation varie en fonction des facteurs démographiques. La diminution de la consommation est par exemple plus importante chez les hommes (33 % contre 23 % chez les femmes) et chez les plus jeunes (20-40 ans : 42 %). La réduction d’alcool est très marquée chez les étudiants (61 %), et encore plus massive chez les hommes (70 %). Par contre, 37 % des télétravailleurs sont concernés par une hausse de la consommation durant le confinement, 38 % pour ceux qui ne travaillent plus.

L’enquête a également abordé la consommation d’autres substances et la baisse est généralisée : cigarettes 42 %, cannabis 52 % et cocaïne 75 %.

Il n’y a, par contre, aucune influence sur la consommation quant au fait d’être à la campagne, en ville ou en isolement social, selon l’enquête.

Les chercheurs se sont aussi intéressés aux facteurs qui expliquent une hausse de la consommation. Parmi ceux-ci, on retrouve les émotions négatives liées à la crise (boire permet de réguler ces émotions pour les répondants), le stress (lié au revenu, travail, famille et l’impuissance face à la crise) et l’anxiété (risque de contamination).

Concernant les facteurs qui expliquent une baisse de la consommation, cela s’explique, selon les chercheurs, par l’absence de contacts sociaux. Les personnes qui boivent habituellement entre amis boivent moins.

Les chercheurs précisent qu’ils vont poursuivre leur enquête jusqu’au moment du déconfinement. Il s’agit donc de résultats préliminaires. L’enquête peut être complétée à l’adresse : https ://uclouvain.be/addiction-confinement.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous