Accueil Société

Le taux de reproduction du virus estimé à 0,79 en Belgique

Tant que ce chiffre reste en dessous de 1, l’épidémie ralentit.

Temps de lecture: 1 min

Le taux de reproduction du nouveau coronavirus en Belgique mesuré entre le 20 et le 26 avril était de 0,79, a indiqué le porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus, Yves Van Laethem. « Il est important que ce chiffre reste en dessous de 1 », car cela signifie qu’une personne contamine en moyenne moins d’une personne.

« Cela montre que l’épidémie est dans une phase d’auto-extinction. Plus bas il sera, plus la situation sera favorable », a souligné Yves Van Laethem. Ce dernier insiste sur la nécessité de suivre encore « scrupuleusement » les mesures en vigueur.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Poels Celine , mercredi 29 avril 2020, 15:46

    0,79 => « Il est important que ce chiffre reste en dessous de 1 », car cela signifie qu’une personne contamine en moyenne moins d’une personne." ou encore ................ que 10 malades (avec ou SANS symptômes) en contaminent 8 ou que 100 malades en contaminent 79........ Pas insignifiant du tout me semble t il! mais, j'en conviens, je ne suis pas expert!

  • Posté par André Philippe, mercredi 29 avril 2020, 17:53

    Oui, c'est sûrement pour ça que la descente de la courbe est plus lente que sa montée. En mars le taux de reproduction du virus était certainement plus nettement au dessus de 1 qu'il n'est maintenant en dessous de 1. Juste une remarque: il ne faut pas prendre ce chiffre de 0,79 trop à la lettre. Pour le calculer il faut faire des estimations quant à certains paramètres. Le taux de reproduction initial (R0) du SARS-CoV-2 avait été estimé entre 1,5 et 7. C'est dire le manque de précision! La courbe descend maintenant, c'est ce qui compte. Si l'intention de votre commentaire est de dire que le virus a encore en ce moment, malgré sa décroissance, un sérieux potentiel de contaminer des gens, vous avez mille fois raison. Il faut continuer de faire attention et prendre au sérieux le risque que nous contaminions d'autres personnes sans être conscient d'être nous-mêmes porteurs du virus.

Aussi en Société

Un nouveau code pénal présenté avant cet été, mais sans le féminicide

Le ministre de la Justice annonce vouloir passer la réforme du code pénal en première lecture avant l’été. Si celui-ci, vieux de plus de 150 ans, doit être dépoussiéré et mieux organisé, ses auteurs estiment qu’il faut être prudents avec la notion de féminicide, que certains souhaitent y intégrer.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko