Accueil Société Régions Bruxelles

Bruxelles: le traçage débute sa phase test le 4 mai, démarrage complet le 11 mai

Le « tracing » des contacts des patients révélés positifs au test démarrera en phase test lundi, le 4 mai prochain. Il est prévu qu’il soit opérationnel le lundi suivant, le 11 mai, date prévue pour la réouverture des commerces, soit une semaine avant celle, en douceur, des écoles.

Temps de lecture: 2 min

Le gouvernement bruxellois se prononcera jeudi sur l’attribution du marché du tracing dans la capitale pour lequel un appel d’offres a été lancé samedi dernier, a indiqué mercredi le cabinet du ministre bruxellois de la Santé Alain Maron (Ecolo), interrogé à ce propos.

Selon celui-ci, le « tracing » des contacts des patients révélés positifs au test démarrera en phase test lundi, le 4 mai prochain. Il est prévu qu’il soit opérationnel le lundi suivant, le 11 mai, date prévue pour la réouverture des commerces, soit une semaine avant celle, en douceur, des écoles.

Le traçage relève des Régions mais des outils communs sont/seront mis en place. C’est ainsi que les enquêteurs auront accès à une plate-forme digitale commune aux trois entités.

Dans le cadre d’une série de nouvelles mesures prises dans les domaines sociaux et de la santé face à la crise liée à la pandémie, le gouvernement bruxellois a annoncé mardi le déblocage de 10 millions d’euros pour la mise en œuvre du contact tracing des personnes malades dans la période de déconfinement qui s’annonce.

Dès qu’un médecin confirmera un cas de Covid-19, ce système permettra d’établir, via call-center, la liste des contacts que cette personne a eus durant les deux semaines précédentes. Ces contacts seront ensuite avertis par téléphone, et ces derniers pourront prendre contact avec leur médecin traitant pour s’assurer s’ils présentent ou non des symptômes, en vue d’être testés. Cette mesure durera au minimum un an. Un premier scénario basé sur 1 000 nouveaux cas par jour en Belgique annonce que 340 personnes seraient nécessaires pour ce système en Région bruxelloise, dont 220 techniciens de call center et 70 agents de santé de terrain et experts de la santé.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

9 Commentaires

  • Posté par Wauthier Gaetan, mercredi 29 avril 2020, 19:04

    Méthodes d'un autre temps...

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 29 avril 2020, 18:27

    Ce sera régionalisé. Pas idéal pour suivre celui qui va de Wavre à Bruxelles en passant par Tervuren.

  • Posté par Colmant Mathieu, mercredi 29 avril 2020, 18:19

    Je ne comprends toujours pas comment les politiques peuvent continuer de s'obstiner dans cette voie... Ok, je vais bosser la semaine du 11 mai. Je vais arriver à Bruxelles via l'eurostar, puis prendre les métros, trams et bus pour rejoindre mes clients, passer dans des magasins prendre à manger et aller dormir à l'hotel. L'eurostar, l'hotel, les clients, ca ira. Pour tout le reste, zéro info. Alors qu'il suffit d'utiliser les positions des téléphones portables, déjà relevées par les opérateurs à l'heure actuelle, pour tracer les contacts. Un simple SMS aux numéros qui ont croisé celui de la personne contaminée, et le problème est résolu. Et la protection de la vie privée ? Quelle donnée prend-on ? On ne sait pas à qui appartient le numéro, où on l'a croisé, ... On sait simplement qu'on est devenu à risque et qu'il faut se dépister. Deuxième chose, appeler son médecin pour vérifier si on a des symptômes ? Mais si on a croisé le chemin d'une personne contaminée, c'est se faire dépister ou s'isoler deux semaines qu'il faut faire, pas appeler son médecin pour dire qu'on a rien (sinon on l'aurait déjà appelé !) et potentiellement contaminer d'autres gens...

  • Posté par Doumont Francois, mercredi 29 avril 2020, 18:51

    Entièrement d'accord avec vous. Seul un système genre SMS et/ou Bluetooth permettrait d'être vraiment efficace. Mais la résistance est forte contre ces systèmes. Je ne comprends vraiment pas cette crainte de la violation de la vie privée. Comme dit et redit, seules des données anonymes et agrégées seraient utilisées. Et cela permettrait de sauver un grand nombre de vies. Mais, pour certains, la préservation des vies ne semble pas être assez important ... Dommage, vraiment.

  • Posté par Wachtelaer Claude, mercredi 29 avril 2020, 18:43

    Je me permets de vous recommander le site suivant : https://risques-tracage.fr/

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs