Accueil Repenser le monde de l’après-confinement

Vos «bonnes résolutions» pour le monde d’après: une nouvelle vie et un autre monde

« Le Soir » invite ses lecteurs à exprimer leurs « bonnes résolutions ». Pour eux-mêmes et pour le monde. Ça parle de valeurs, d’engagements, d’émotions…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Que souhaitez-vous pour vous-même et pour le monde lorsque se sera éteint le brasier du Covid-19 ? Cette question, Le Soir la pose à ses lecteurs sur toutes ses plateformes numériques. En quelques jours, le retour est massif : près de 300 réponses. Aucune prétention scientifique, nulle image parfaite de l’opinion. Mais des désirs, des envies, des engagements et des espoirs par brassées. Un taux de réponse qui n’étonne pas Pascale Vielle, professeure à la faculté ouverte de politique économique et sociale de l’UCLouvain : « L’épidémie – et le confinement – a constitué pour toute la population une expérience bouleversante au sens premier du terme. Ce phénomène inédit de mémoire d’humain – pour la plupart d’entre nous – nous a confrontés à la maladie et à la mort, à la privation de revenus, de libertés, de biens premiers. A la perte de contacts avec nos proches, mais aussi à la promiscuité. »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par LAMBOTTE Jean-Pierre, dimanche 3 mai 2020, 11:03

    Je pense, comme beaucoup, qu'il faut revoir notre organisation économique et politique. Pour l'économie: plus de circuit court et de production locale pour s'affranchir de la dépendance des marchés mondiaux au moins pour ce que l'on peut produire ici; réorienter la production industrielle vers l'utile (arrêter par exemple de fabriquer des armes ! Je sais que je vais à l'encontre de l'avis des syndicats, qui veulent à tout prix défendre l'emploi en insistant sur le "fleuron" du savoir-faire wallon ..., mais je prétends qu'il y a 75 ans qu'il aurait fallu y penser). Pour la politique: NE PLUS BASER TOUT sur les PARTIS ! Qu'ils existent, comme courants de pensée, mais PAS comme base du système: candidats par listes, ordre fixé par les partis dans ces listes, notion de majorité obligeant des coalitions, habitude ridicule d'accoler l'appartenance à un parti d'une autorité interviewée, ... Ce que je prône, c'est que tout candidat (qui doit pouvoir se présenter librement et non sous la tutelle d'un parti) soit obligé de répondre par oui ou non à une série de questions (de préférence établie par des citoyens), que ces réponses soient publiées et servent de base au choix lors des élections (et que les élus ne puissent pas voter autrement lorsque les décisions doivent être prises). Cela passe alors ou non, c'est cela la démocratie ! Ce serait 1000 fois plus clair que ces campagnes électorales stériles, où l'on change tout de même d'avis à cause des coalitions. Et pour les sujets qui n'auraient pas été abordés dans la liste des questions, SEUL un référendum, SANS campagne électorale, peut OBLIGER les dirigeants à prendre les décisions.

  • Posté par Doumont André, dimanche 3 mai 2020, 10:44

    Bonjour, Je me permets de vous envoyer un commentaire tant je trouve la photo utilisée pour l'article sur "Vos «bonnes résolutions» pour le monde d’après: une nouvelle vie et un autre monde" totalement anachronique et incohérente avec le titre. Cette photo aussi jolie soit-elle, rassemble tous les stéréotypes du modèle de famille du siècle passé. Un homme mince et musclé, une femme mince également, deux enfants (bien entendu, une fille et un garçon) dont le garçon a les cheveux courts et la fille, les cheveux longs, tous les deux blonds (évidemment) et last but not least, tous les quatre blancs! Est-ce vraiment votre vision du monde d'après? Vous devez disposer de millions de photos et c'est celle-là que vous choisissez pour illustrer un article dont le titre me paraissait intéressant? Pour être complet, je suis un belge (de parents belges et blancs) de 57 ans et mon épouse est d'origine africaine. Nous avons une petite fille de 5 ans, une petite métisse que nous élevons comme une citoyenne du monde qui est l'héritière de 2 cultures. En outre, je suis également le père d'un homme de 37 ans qui est professeur dans une université en Chine depuis plus de 10 ans et qui est marié avec une chinoise. Ils sont les heureux parents d'une petite fille, fatalement métisse. Ils l'élèvent dans les 3 langues qu'ils maîtrisent pour qu'elle devienne aussi une citoyenne du monde mais avec un ancrage culturel fort. Même si je reconnais que cette situation n'est pas la norme, il me semble que cette photo montre davantage le passé que le futur... et que si vous, vous voulez prendre une bonne résolution pour le monde d'après, ce serait de nous illustrer tels que nous sommes maintenant et pas tels que, consciemment ou non, vous nous voyez! Merci de m'avoir lu. Bien cordialement,

  • Posté par Doumont André, dimanche 3 mai 2020, 10:44

    Bonjour, Je me permets de vous envoyer un commentaire tant je trouve la photo utilisée pour l'article sur "Vos «bonnes résolutions» pour le monde d’après: une nouvelle vie et un autre monde" totalement anachronique et incohérente avec le titre. Cette photo aussi jolie soit-elle, rassemble tous les stéréotypes du modèle de famille du siècle passé. Un homme mince et musclé, une femme mince également, deux enfants (bien entendu, une fille et un garçon) dont le garçon a les cheveux courts et la fille, les cheveux longs, tous les deux blonds (évidemment) et last but not least, tous les quatre blancs! Est-ce vraiment votre vision du monde d'après? Vous devez disposer de millions de photos et c'est celle-là que vous choisissez pour illustrer un article dont le titre me paraissait intéressant? Pour être complet, je suis un belge (de parents belges et blancs) de 57 ans et mon épouse est d'origine africaine. Nous avons une petite fille de 5 ans, une petite métisse que nous élevons comme une citoyenne du monde qui est l'héritière de 2 cultures. En outre, je suis également le père d'un homme de 37 ans qui est professeur dans une université en Chine depuis plus de 10 ans et qui est marié avec une chinoise. Ils sont les heureux parents d'une petite fille, fatalement métisse. Ils l'élèvent dans les 3 langues qu'ils maîtrisent pour qu'elle devienne aussi une citoyenne du monde mais avec un ancrage culturel fort. Même si je reconnais que cette situation n'est pas la norme, il me semble que cette photo montre davantage le passé que le futur... et que si vous, vous voulez prendre une bonne résolution pour le monde d'après, ce serait de nous illustrer tels que nous sommes maintenant et pas tels que, consciemment ou non, vous nous voyez! Merci de m'avoir lu. Bien cordialement,

  • Posté par DEFAULT_Value:sn, dimanche 3 mai 2020, 10:07

    Je veux : Education pour tous, Liberté égalité fraternité prônées, travail et besoins vitaux assurés, démographie limitée, préservation de la planète, humour...

  • Posté par DEFAULT_Value:sn, dimanche 3 mai 2020, 10:07

    Je veux : Education pour tous, Liberté égalité fraternité prônées, travail et besoins vitaux assurés, démographie limitée, préservation de la planète, humour...

Plus de commentaires

Aussi en Repenser le monde de l’après-confinement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs