Accueil Société

La cocaïne continue de s’écouler dans le port d’Anvers

Lors des quatre premiers mois de l’année 2020, pas moins de 16,8 tonnes de cocaïne ont été saisies au port d’Anvers, au cours de 27 fouilles différentes.

Temps de lecture: 2 min

En dépit de la pandémie de coronavirus, et de la crise qu’elle engendre, les mafias de la cocaïne trouvent toujours le chemin du port d’Anvers, rapportent De Standaard et Het Nieuwsblad jeudi.

« Entre le 27 et le 30 mars, nous avons trouvé plus de 1,6 tonne de cocaïne au cours de trois saisies différentes », informe Francis Adyns du SPF Finances, dont dépendent les douanes.

« Ces prises portaient d’autant plus de grosses quantités de 300 à 700 kilos. Ce qui est assez exceptionnel à cette période de l’année. Ce type de grosses saisies survient en général vers la période de fin d’année ou durant les vacances estivales, les périodes de fêtes classiques en Europe ».

La douane présume que les mafias ont anticipé la crise en mars et ont encore envoyé rapidement par bateau des tonnes de stupéfiant vers l’Europe, avant que le trafic régulier des containers vers Anvers soit aussi perturbé par les confinements.

Lors des quatre premiers mois de l’année 2020, pas moins de 16,8 tonnes de cocaïne ont été saisies au port d’Anvers, au cours de 27 fouilles différentes. L’an passé, 64 tonnes ont été interceptées en 12 mois.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 30 avril 2020, 11:41

    ça fait une moyenne d'un peu moins d'1,500 kg par tête de pipe en Belgique . Comme il y a probablement des lots qui ont réussi à passer, on est servi pour 50 ans. Bart et Pieter n'arrivent pas à maitriser ce problème qui dure depuis quelques années? Ce n'est pas à Molenbeek qu'il arrive que certains tirent à la kalacnikov ou lancent des grenades.

  • Posté par Poullet Albert, jeudi 30 avril 2020, 11:22

    La nVa ne sait pas gérer le problème, mais on pense surtout qu'elle ne veut pas gérer le problème. ce n'est pas du laxisme c'est une sorte complicité malsaine qui leur fait détourner la tête quand cela se passe pour ne pas gêner les flux d'argent et le traffic.

  • Posté par ARFI Jerome, jeudi 30 avril 2020, 10:18

    Question naïve : à qui profite le crime ? Extrait du magazine flamand "Humo" (avr. 2019) : "Seulement voilà, sa guerre contre la drogue ne convainc pas tout le monde. 'Pour la police et le parquet d’Anvers, c’est l’échec d’une politique', rapporte le journal flamand." NB : la "guerre" de M. De Wever. Dans le magazine français "Courrier International", la même année, un "repenti", "baron" colombien du trafic de drogue, affirmait, en toute connaissance de cause ! que l'importation d'aussi énormes quantités de drogues par un port de cette importance – les saisies, partie émergée de l'iceberg ! –, ne pouvait pas se faire sans complicités nombreuses des employés, et très probablement des autorités. C'est pourquoi on aimerait que M. De Wewer, grand défenseur (autoproclamé) de la loi et de l'ordre et ennemi implacable de l'"étranger" s'exprimât publiquement de façon plus précise sur ce sujet. À moins que…

  • Posté par Pablos Gino, jeudi 30 avril 2020, 10:00

    Vous allez voir l'argent de la poudre blanche ne sera plus si sale,il va même blanchir et être injecté dans notre économie,comme ce fût le cas lors de la crise des subprimes de 2008.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko