Accueil Belgique

Jugement de Salomon pour Rita Henkinet

Son frère Benoît est condamné à deux ans avec sursis.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La délibération sur la culpabilité de Rita et Benoît Henkinet avait été longue, très longue, ce mardi. Après plus de 11 heures de tergiversations entre culpabilité et défense sociale, les jurés avaient décidé de déclarer la quinquagénaire coupable de l’assassinat de ses enfants Audrey, 26 ans, et Arnaud, 24 ans, durant la nuit du 1er au 2 mars 2013. Son frère, avaient-ils tranché, devait pressentir que le pire risquait d’arriver mais cela n’en faisait pas pour autant un complice d’assassinat.

Mardi soir, Me Wilmotte, à la défense, avait demandé à la présidente Urbain que l’on termine ce procès mardi soir, quitte à y passer une partie de la nuit. Il craignait que Rita Henkinet, hospitalisée en clinique neuropsychiatrique depuis septembre dernier, ne vive très mal la détention qu’elle et son frère ont subie pendant la délibération. Mais la présidente a préféré repousser la fin ultime de ce procès à mercredi.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par CHOISEZ ANNE, mercredi 9 mars 2016, 19:46

    Bien d'accord avec Francis Giot. Moi non plus, je n'ai pas envie de faire partie de cette société-là, représentée par l'avocate générale (surtout générale, pas du tout avocate !). Me Wilmotte avait parfaitement raison.

  • Posté par CHOISEZ ANNE, mercredi 9 mars 2016, 19:45

    Bien d'accord avec Francis Giot. Moi non plus, je n'ai pas envie de faire partie de cette société-là, représentée par l'avocate générale (surtout générale, pas du tout avocate !).

  • Posté par GIOT FRANCIS, mercredi 9 mars 2016, 17:55

    La justice ne s'est pas grandie pour sa première participation à la délibération d'un jury d'assises! Cette femme est usée, elle n'est pas dangereuse et rien ne peut justifier qu'elle aille encore en prison même si elle a commis une erreur de jugement.. je partage entièrement l'avis de Claire Bailly. Je ne voudrais pas être à la place des jurés et encore moins à celle des magistrats; je pense qu'eux aussi ont commis un assassinat !!!

  • Posté par Claire Bailly, mercredi 9 mars 2016, 17:46

    L'envie de vomir. D'écrire une lettre publique. Oui, condamnation il devait y avoir, mais pas telle. Il manque depuis le début de ce procès le véritable accusé : les pouvoirs publics belges. Ce sont eux, faute de moyens financiers suffisants (aides sociales, centre en nombres totalement insuffisants, écoles etc.) qui auraient du être condamné pour non assistance à personne en danger. (Luc Boland, papa de Lou et mari de Claire Bailly (abonnée))

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs