Allemagne: l’armée est-elle infiltrée par les néonazis?

Des soldats des forces spéciales du KSK à l’entraînement près de Magdebourg: une unité d’élite très autonome qui vivait en vase clos depuis des années et dont la gestion de l’armurerie était plutôt hasardeuse.
L’assaut contre le Capitole, le 6 janvier dernier: comme toujours dans ce genre d’événement, il y a une gradation dans la radicalité, qui ne permet pas d’assimiler toute la foule venue soutenir Donald Trump ce jour-là à une bande de factieux.
07046200
Tout au long de sa présidence, le monde selon Trump s’est souvent limité à un écran de smartphone.
PHOTONEWS_10881931-131
07044647
«C’est un des plus mauvais spectacles qu’on ait jamais offert à la face du monde!», déplore Reed Brody.
US-WASHINGTON-DC-TENSE-AFTER-U.S.-CAPITOL-IS-STORMED-BY-PROTESTO
USA-ELECTION_PROTESTS
Cette vague d’arrestations, qualifiée par certains de «nuit des longs couteaux», pulvérise encore plus le régime d’autonomie relative de Hong Kong.
Michel Dupuis: «Les difficultés surgissent: il faut dépasser le politiquement correct («s’occuper du patient le mieux possible tout le temps») pour passer au politiquement incorrect («quand il n’y a qu’un respirateur pour trois patients, lequel va-t-on choisir?»).
Benjamin Coriat: «Les forces de destruction à l’œuvre sont telles qu’elles ne peuvent que susciter des levées en masse pour s’opposer à elles
US-POLITICS-BIDEN
L’avance de Joe Biden est telle que même une dissidence surprise de l’un ou l’autre gardn électeur ne suffirait pas à contester sa victoire.
FILES-US-DIPLOMACY-MOROCCO-ISRAEL-SAHARA
Pour Benoît Frydman, «on n’intervient pas dans un débat politique au moment où l’on règle une affaire.»
«La démocratie a besoin de soutien, elle n’est pas automatique et ne peut pas être prise pour acquise», insiste Věra Jourová.
Agnes Chow, que les partisans de la démocratie appellent Mulan en raison de son courage, passera 10 mois derrière les barreaux.
Des mouvements comme Qanon aux Etats-Unis ont complètement décrédibilisé les médias traditionnels.
RTX89JT0
Le 7 novembre 2018, Donald Trump ordonnait que l’on s’empare du micro tenu par le journaliste de CNN Jim Acosta, coupable, aux yeux du Président, de poser des questions qui ne lui convenaient pas...