Accueil Belgique

Quand un élu montois se mêle du foot borain

Georges-Louis Bouchez devient président des Francs Borains. De quoi réactiver les querelles ancestrales entre le chef-lieu du Hainaut et les communes voisines.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 8 min

Imagine-t-on un Marseillais entraîner le PSG ? Ou un chef d’entreprise liégeois présider Anderlecht ? Dans le monde du ballon rond, il y a des Rubicon qu’on ne franchit pas. Au niveau très modeste du football amateur belge, le grand saut vient pourtant d’être effectué par celui qu’on n’attendait pas : le très montois Georges-Louis Bouchez devient le président du Royal Francs Borains, très… borain, comme son nom l’indique. Le club joue à Boussu, à portée de coup franc dans la lucarne du chef-lieu du Hainaut. Ce coup du mercato ébranle toute une région.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, dimanche 3 mai 2020, 14:14

    Miroir, suis-je le plus beau? Président des F.B., Président du M.R., Il lui arrive de dormir?

  • Posté par Stroobants Nathalie, dimanche 3 mai 2020, 11:36

    " Monsieur Bouchez a toujours fait passer ses intérêts personnels avant ceux de Mons ou de sa région " Un peu comme caresser la nva (enfin, plutôt s'aplatir) depuis quelques jours

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs