A Soignies, l'internat est une école pour la vie

Déployé sur trois implantations différentes, le CES Saint-Vincent de Soignies dispose d'un internat réputé pour ses élèves de la première à la sixième secondaire.

L'internat, une véritable école de la vie ? Un cliché pour les uns, une réalité décisive pour bien d'autres.

Celui du CES Saint-Vincent de Soignies, destiné aux élèves du secondaire général et technique, est réparti sur deux sites. L'un est doté de trois implantations pour 120 garçons selon les groupes d'âges ; l'autre d'une implantation pour 36 filles. Tous et toutes logent dans des chambres individuelles, qui ont remplacé il y a bien longtemps ces dortoirs austères qui titillent encore l'imaginaire collectif.

« Notre internat est un outil extraordinaire », lance le préfet Benoît Leclercq. « Notamment parce que nous bénéficions de toutes les installations du CES Saint-Vincent (2.600 élèves), le soir, pour organiser du sport. »



L'internat, au CES Saint-Vincent, c'est aussi et surtout un processus de sociabilisation, de construction et d'émancipation. Depuis les 1e et 2 années, qui découvrent l'apprentissage et le respect des règles, jusqu'à la recherche d'autonomie pour les 5e et 6e années, et la compréhension du sens de ces règles dans la vie en société. « Nous sommes persuadés de l'impact positif de l'internat sur les jeunes qui le fréquentent. Les anciens viennent souvent nous voir. Ils gardent un souvenir très imprégné de leur passage. »

« Respect mutuel et vie en société »

A Soignies, l'encadrement et le suivi sont adaptés aux rythmes et exigences scolaires. Des études collectives sont organisées les deux premières années. Ensuite, elles se font en chambres. « Notre internat est indissociablement lié à notre école. Nous mettons beaucoup d'énergie pour que nos jeunes s'engagent et réussissent leur scolarité. »

Mais il y a une vie en dehors de l'étude. Tout naturellement, le vivre-ensemble s'acquiert en mangeant, en faisant du sport au contact des autres. « Ils apprennent à respecter les adultes, les éducateurs, mais cela va aussi dans l'autre sens, et on bâtit ainsi une relation de confiance, même si une certaine fermeté s'avère parfois nécessaire. L'équipe éducative est suffisamment chevronnée pour garantir une atmosphère de quiétude. La non-violence et le respect mutuel sont nos vertus cardinales. »



Il est donc aussi question de pédagogie. En l'occurrence, c'est la pédagogie de projet qui prévaut, à l'instar de cette « revue des internes », spectacle annuel dont la barque est menée de A à Z par les élèves, de l'écriture à l'interprétation sur scène, en passant par la gestion des aspects techniques.

« L'évolution de nos jeunes s'apprécie tout au long de leur séjour. J'ai vu arriver bon nombre d'élèves venus pour couper le cordon ombilical, ainsi que des fortes têtes comme on dit, et qui sont sortis avec une sociabilité très développée, et armés pour la vie. J'ai assisté à de véritables métamorphoses. »

Visite virtuelle et commentée

Si vous êtes curieux ou désireux d'inscrire votre enfant à l'internat de Soignies, ne tardez pas à vous manifester. Les places disponibles en vue de la rentrée de septembre partent vite.

En ces temps de confinement, une visite reste possible... virtuellement ! Un vidéaste équipé d'un drone a filmé l'école et l'internat sous toutes leurs coutures. Il suffit de contacter M. Leclercq qui vous expliquera, en vidéo-conférence, le projet pédagogique et le fonctionnement de l'internat.

Infos pratiques
Internat CES Saint-Vincent de Soignies
Contact : Benoît Leclercq, préfet des internats
0475/36.72.61
benoit.leclercq@ces-st-vincent.org
www.ces-st-vincent.be

La Une Le fil info Partager