Accueil Économie

Coronavirus: la BCE subventionne les banques pour qu’elles ne ferment pas le robinet du crédit

La Banque centrale européenne (BCE) s’attend à une chute du PIB de 15 % au deuxième trimestre. Sa présidente Christine Lagarde a dévoilé, ce jeudi, de nouvelles mesures et promis d’en faire plus si nécessaire.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 6 min

L’impact économique des mesures de confinement, décidées afin de stopper la propagation du Covid-19, est massif en zone euro. Selon une estimation préliminaire d’Eurostat, au premier trimestre, le PIB, en volume, aurait baissé de 3,8 %, par rapport au trimestre précédent.

En Belgique, l’Institut des comptes nationaux (ICN) pointe un recul d’une ampleur similaire (-3,9 %), tandis qu’en France, la production aurait, selon l’Insee, l’Institut national de la statistique et des études économiques, chuté de 5,8 %.

Sachant que les différents Etats-membres n’ont mis en œuvre les mesures de lockdown qu’à partir de la fin de février, en Italie, et dans le courant du mois de mars ailleurs, on doit s’attendre un impact nettement plus prononcé au deuxième trimestre.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Impôts: le covid s’immisce de nouveau dans la déclaration

Vous avez effectué des heures supplémentaires durant la crise sanitaire ? Vous avez reçu un chèque-consommation de votre entreprise ? Une série de mesures temporaires liées au covid se retrouvent dans votre déclaration 2022.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs