Accueil Économie Mobilité

19 personnes par bus dès le 4 mai: les agents du TEC ne sont pas d’accord

Les agents des TEC wallons demandent que ce nombre soit revu à la baisse.

Temps de lecture: 1 min

Les agents des TEC wallons contestent les normes imposées en matière de voyageurs transportés, font-ils savoir jeudi soir par l’intermédiaire de la CGSP.

« Tous les travailleurs du Groupe TEC sont inquiets pour leur santé et celle des usagers, car aucune étude scientifique à l’heure actuelle ne peut garantir que le port du masque peut protéger de manière efficace », relaye le syndicat soulignant que « la promiscuité dans les bus, imposée par le gouvernement wallon est inacceptable ».

>> Déconfinement : ce qui est autorisé à partir du 4 mai

Dès lors, la CGSP demande qu’une série de mesures soient revues à la baisse, dès le 4 mai : 12 personnes dans un bus Standard (1 personne par banquette) au lieu de 19, 18 personnes dans un bus articulé à la place de 26 et 20 personnes dans un tram et non pas 25.

Il faut « un système de protection complet et efficace dans les plus brefs délais. Dans le cas contraire, le nombre de voyageurs à bord des véhicules restera inchangé », ponctue le syndicat.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Dechamps Pascal , dimanche 3 mai 2020, 0:50

    Ah les agents TEC. Cela aurait été étonnant qu'ils soient d'accord.

  • Posté par PAEME FREDERIC, samedi 2 mai 2020, 7:15

    Bandana et kayak... Je suis sauvé...

  • Posté par Coulon Michel, vendredi 1 mai 2020, 9:45

    si on suit la logique des syndicats: en hollande pas de masque et les bus ne sont pas a l'arret!! sans doute que le virus belge est plus contagieux d'après eux

  • Posté par Marlier Jacques, jeudi 30 avril 2020, 22:58

    On exagère sans doute l'importance du masque, même s'il est vraisemblablement très utile quand on est à moins de 1,50 mètres de distance de sécurité. Regardez ce qui se passe aux Pays-Bas où pratiquement personne ne porte de masque alors que le déconfinement y est actuellement beaucoup plus libéré que chez nous. Il n'y a pas plus de cas chez les Néerlandais que chez nous. Ceci dit, si vous n'avez pas de masque et que vous ne savez pas en faire vous-même, parlez-en autour de vous (pharmaciens, amis, voisins, famille, membres de partis politiques, employés communaux, policiers), il est éminemment probable qu'on vous en trouvera.

Plus de commentaires

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb