Ali Aarrass, condamné au Maroc pour terrorisme, devrait bientôt rentrer en Belgique

Ali Aarrass, condamné au Maroc pour terrorisme, devrait bientôt rentrer en Belgique

La sœur d’Ali Aarrass, Farida, qui se trouve actuellement auprès de leur père à Melilla, nous a confirmé l’information parue ce matin dans un journal en ligne marocain : l’ex-prisonnier libéré le 2 avril de sa prison de Tiflet et actuellement hébergé par un couple d’amis à Rabat figure dans la liste élaborée ces dix derniers jours par l’ambassade belge dans la capitale marocaine identifiant les binationaux retenus pour bénéficier d’un rapatriement par avion malgré la fermeture des frontières due au coronavirus. L’ambassadeur belge a confirmé la nouvelle à Farida Aarrass.

On sait que 1.400 personnes se trouvent sur cette liste, sur 4.450 requêtes, car elles répondaient aux critères familiaux, sanitaires ou sociaux arrêtés par le Maroc. Le premier vol doit atterrir à Bruxelles ce soir à 22 heures et le second ce samedi 2 mai à la même heure. D’autres vols doivent suivre. Chaque avion transporte environ 200 passagers. Le Belgo-Marocain n’a pas reçu d’informations sur le vol qu’il pourrait prendre.

Rappelons que l’Espagne avait extradé Ali Aarrass au Maroc en 2010 après pourtant que sa justice eut conclu à un non-lieu en son endroit. Au royaume chérifien, plusieurs jours de torture (constatée plus tard par des envoyés de l’ONU) attendaient le Belgo-Marocain. Des juges marocains l’ont ensuite condamné sur base d’aveux qu’il dénonçait pour avoir été extorqués sous la torture. Aarrass a dû purger sa peine jusqu’au bout, souvent dans des conditions d’isolement éprouvantes.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous