Au-delà des poumons, le coronavirus peut aussi infecter la paroi intestinale et s’y multiplier

Au-delà des poumons, le coronavirus peut aussi infecter la paroi intestinale et s’y multiplier

En plus des poumons, le coronavirus peut infecter directement les cellules de la paroi intestinale et s’y multiplier. Des chercheurs de l’Université de Maastricht, de l’Institut Hubrecht d’Utrecht et du Centre médical universitaire Erasmus MC de Rotterdam, entre autres, ont écrit un article dans la revue scientifique Science.

Les chercheurs se basent sur une étude qu’ils ont réalisée à l’aide de mini-intestins humains. Ils ont cultivé ces intestins en laboratoire et les ont ensuite infectés avec le virus. Selon les chercheurs, les résultats de l’étude expliquent pourquoi un tiers des patients atteints de coronavirus développent des troubles gastro-intestinaux tels que la diarrhée.

Les scientifiques espèrent que grâce à leurs recherches, de nouveaux médicaments pourront être trouvés rapidement pour les patients qui sont tombés malades du COVID-19. Selon Peter Peters, professeur à Maastricht, les organes humains miniatures cultivés en laboratoire et infectés par le virus ont été exposés à un grand nombre de médicaments différents.

Les chercheurs étudient quels médicaments, ou une combinaison de ceux-ci, qui pourraient combattre efficacement les conséquences de l’infection virale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous