Coronavirus : le vaccin rougeole-rubéole-oreillons pourrait rendre l’infection moins grave

Coronavirus : le vaccin rougeole-rubéole-oreillons pourrait rendre l’infection moins grave

Les personnes âgées présentant un risque accru d’évolution grave d’une infection au Covid-19 devraient se voir proposer une vaccination contre la rougeole, les oreillons, et la rubéole (ROR), rapporte samedi la chaîne publique néerlandaise, citant une recherche britannique. L’étude contient des indications selon lesquelles un tel vaccin pourrait conduire à une évolution plus légère de l’infection.

Des scientifiques de l’université de Cambridge et de l’hôpital universitaire de Luton, près de Londres, ont tenté de trouver une explication au fait que les personnes âgées sont particulièrement touchées par le Covid-19 et que les plus jeunes sont davantage épargnés.

Pour expliquer cette différence, les chercheurs ont examiné si le vaccin ROR, qui n’existe que depuis une quarantaine d’années, influence l’évolution des infections au coronavirus. Si les plus âgés n’ont pas eu ces vaccinations, c’est le constat inverse pour la grande majorité des plus jeunes. Une proportion importante de personnes âgées ont eu les oreillons, la rougeole et la rubéole.

Christian Hoebe, docteur en lutte contre les maladies infectieuses à l’hôpital GGD Zuid-Limburg, n’est pas surpris par l’hypothèse des chercheurs britanniques. «On voit souvent que les vaccins à base de matériel vivant ont un effet global sur le système immunitaire. En général, c’est un effet secondaire négatif, maintenant il pourrait être plutôt bénéfique.»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous