Accueil Économie Entreprises

Aide d’Etat à Brussels Airlines: la Belgique pose ses conditions

Brussels Airlines demande une aide de 290 millions d’euros alors que la compagnie risque de manquer de liquidités.

Temps de lecture: 1 min

En échange d’une aide d’État à Brussels Airlines, le gouvernement fédéral demande à la maison mère Lufthansa de donner des garanties solides sur l’avenir de la compagnie aérienne belge. La Première ministre Sophie Wilmès (MR) l’a exprimé dans une lettre qu’elle a envoyée mercredi au patron de Lufthansa, Carsten Spohr, peut-on lire dans l’Echo et De Tijd samedi.

Brussels Airlines demande une aide de 290 millions d’euros alors que la compagnie risque de manquer de liquidités. La Première ministre demande, dans sa lettre, une perspective de croissance détaillée pour Brussels Airlines, avec des objectifs quantifiables pour le développement de l’aéroport de Bruxelles en tant que plaque tournante à long terme.

Le gouvernement demande donc des investissements supplémentaires dans la compagnie aérienne belge. La question reste de savoir si l’État belge devrait également devenir actionnaire de la compagnie. Le gouvernement aurait alors la possibilité d’avoir un droit de veto sur des enjeux tels que les destinations.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Ternon Cédric, vendredi 8 mai 2020, 12:54

    Lufthansa a payé 67.6 millions d'euros pour Brussels Airlines si je ne m'abuse (65 pour les premiers 45% en 2008 et 2.6 pour les 55% restants en 2016). Il y avait également un prêt de 100 millions de Lufthansa à SN pour 100 millions, partiellement remboursé. Si l'Etat doit débourser 290 millions aujourd'hui, ne serait-il pas logique qu'il soit actionnaire ? C'est ce qui s'est passé avec les banques.

  • Posté par THIRY PHILIPPE, samedi 2 mai 2020, 18:29

    A condition que le(s) CEO n'en profite(nt) pas... dans leur package salarial...

  • Posté par BOURGEOIS Albert, samedi 2 mai 2020, 18:15

    Tiens! Ceci me rappelle une ancienne blague suisse! vous vous souvenez sûrement, non?

  • Posté par Biot Philippe, samedi 2 mai 2020, 15:39

    Tout est relatif: ça ne fait que 29 € par belge. Pour sauver 3 500 emplois directs( impôts, cotisations sociales) en Belgique. Il faut aussi penser aux fournisseurs, à l'aéroport de Zaventem…..Est-ce pus intéressant, moins coûteux, de payer 3 500 chômeurs? Pendant combien de temps? C'est trop compliqué pour moi.

  • Posté par Mignot Pierre, samedi 2 mai 2020, 14:55

    On ne parle que de conditions à caractère économique. Une aide éventuelle de l'Etat devrait inclure également des conditions environnementales quand on connait l'impact négatif du trafic aérien sur la santé des populations en particulier sur celle des habitants survolés de Bruxelles.

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
références Voir les articles de références références Tous les jobs