Aide d’Etat à Brussels Airlines: la Belgique pose ses conditions

Aide d’Etat à Brussels Airlines: la Belgique pose ses conditions
Photo News

En échange d’une aide d’État à Brussels Airlines, le gouvernement fédéral demande à la maison mère Lufthansa de donner des garanties solides sur l’avenir de la compagnie aérienne belge. La Première ministre Sophie Wilmès (MR) l’a exprimé dans une lettre qu’elle a envoyée mercredi au patron de Lufthansa, Carsten Spohr, peut-on lire dans l’Echo et De Tijd samedi.

Brussels Airlines demande une aide de 290 millions d’euros alors que la compagnie risque de manquer de liquidités. La Première ministre demande, dans sa lettre, une perspective de croissance détaillée pour Brussels Airlines, avec des objectifs quantifiables pour le développement de l’aéroport de Bruxelles en tant que plaque tournante à long terme.

Le gouvernement demande donc des investissements supplémentaires dans la compagnie aérienne belge. La question reste de savoir si l’État belge devrait également devenir actionnaire de la compagnie. Le gouvernement aurait alors la possibilité d’avoir un droit de veto sur des enjeux tels que les destinations.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous