Accueil Opinions Cartes blanches

«La demande antisémite»

Dans les situations d’incertitude et de détresse qui ne manquent pas de provoquer la peur, voire la panique, les Juifs figurent toujours au banc des accusés, rappelle dans une carte blanche Joël Kotek

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Le besoin d’expliquer tout phénomène naturel, imprévu et inquiétant en termes de complot semble irrépressible. Ainsi, le 6 mars dernier, Fatih Erbakan, le chef du parti Refah, fils de Necmettin Erbakan, un ancien Premier ministre turc, généralement considéré comme le mentor politique du président Recep Tayyip Erdogan, n’a pas hésité à dénoncer les manigances sionistes : «  Bien que nous n’ayons pas de preuves certaines, ce virus sert les objectifs du sionisme de réduire la population et d’empêcher son augmentation, et d’importantes recherches le disent. […] Le sionisme est une bactérie vieille de cinq mille ans, cause de la souffrance des gens  ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Grunchard Francis, samedi 30 mai 2020, 14:50

    Sauf pour des raisons d’antisemitisme, les attaques contre Georges Soros et son Open Society sont justifiées : ils soutiennent un bon nombre d’initiatives islamistes.

Aussi en Cartes blanches

Carte blanche Quand les juges se déshonorent

C’est en agissant en serviteurs dociles des politiciens qui les ont nommés, que les juges qui ont voté la révocation du droit à l’avortement aux Etats-Unis ont trahi le respect dû aux individus qu’ils sont censés protéger.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs