Arrêt du championnat: la Pro League compte sur l’avis des autorités avant de voter

Arrêt du championnat: la Pro League compte sur l’avis des autorités avant de voter
Photo News

Lors de l’assemblée générale de la Pro League de football prévue ce lundi 4 mai, les clubs professionnels devraient décider d’arrêter définitivement la saison. Cependant, il est possible que ce vote sera reporté une quatrième fois, dans l’attente des directives du Conseil national de sécurité sur les compétitions sportives. La Pro League attend un avis avant lundi.

Le 2 avril dernier, le conseil d’administration de la Pro League avait proposé, à l’unanimité, d’arrêter définitivement la compétition après 29 journées de championnat en Jupiler Pro League. Une décision qui doit être validée lors de l’assemblée générale mais le vote a été reporté dans l’attente de l’avis des autorités.

Lors du Conseil national de sécurité du 24 avril dernier, la Première ministre Sophie Wilmes pensait pouvoir donner celui-ci dans la semaine qui suivait. Cependant, rien n’a encore été communiqué. Mehdi Bayat, le président de l’Union belge de football (RBFA), a reçu, selon ses propres dires, la promesse que le gouvernement donnera son avis avant le vote prévu lundi à 17 heures. Cela permettrait de diminuer la pression au sein de la Pro League. Bien que les clubs semblent unanimes pour un arrêt de la compétition, l’Antwerp et Virton s’y opposent.

Telenet, un des trois détenteurs des droits TV, menace d’aller en justice pour récupérer une partie de son argent et cela dérange les clubs. Ceux-ci sont fortement dépendants de l’argent des droits TV. Si le gouvernement décide d’arrêter la compétition comme ce fut le cas en France et aux Pays-Bas, cela comptera comme un cas de force majeure et les clubs recevront l’argent des droits TV. Ce qui permettrait de rendre les débats de lundi plus faciles.

La santé des joueurs est également prise en compte dans cette décision. Le championnat est à l’arrêt depuis deux mois et les médecins du sport conseillent une préparation d’au moins six semaines pour diminuer les risques de blessure. « Si les entraînements ne peuvent reprendre qu’en juin, il est pratiquement impossible de terminer le championnat à temps », a déclaré un membre de la direction de la Pro League.

En outre, les joueurs et les membres des staffs techniques devraient également pouvoir être testés régulièrement. Il reste à voir s’il est socialement responsable d’utiliser la capacité de test, qui est limitée, pour les joueurs de football.

Entre-temps, la discussion autour des tickets européens et la formule de la compétition pour la saison prochaine fait également rage. Oud-Heverlee Louvain a demandé un vote pour ne pas jouer la finale retour qui doit décider de la montée en D1A, en espérant être promu avec le Beerschot. Cela mènerait à un championnat à 18 équipes. C’est l’un des sujets brûlants sur lesquels un groupe de travail de la Pro League se penche. Pour les tickets européens, l’UEFA a confirmé que le classement actuel prévaut sur la Coupe si elle ne peut pas se dérouler. Charleroi serait donc directement qualifié pour les poules de l’Europa League. L’Antwerp, finaliste de la Coupe, s’y oppose et plaide pour terminer la compétition. En coulisses, Anderlecht et Genk s’y opposent aussi car ils ont encore une chance d’atteindre les playoffs 1 et un ticket européen.

Cependant, une grande partie des clubs est favorable à un arrêt de la compétition mais une majorité de 80 % doit être atteinte lors du vote lundi. Sans Lokeren, il y a 44 voix à partager : trois par club du G5, deux par club du K11 et une par club de D1B. Si l’Antwerp, Genk et Anderlecht votent contre (8 voix ensemble), il ne manque qu’une voix pour ne pas atteindre les 80 %. Celle de Virton, contre un arrêt de la compétition, serait suffisante. La Pro League espère donc obtenir l’avis des autorités afin d’éviter le vote.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous