Accueil Société

Exportation polémique de masques: «Ils n’ont jamais appartenu à la Belgique» indique le gouvernement monégasque

Malgré les pénuries sur le plan national, la Belgique a accordé 284 autorisations depuis le 15 mars pour exporter des masques buccaux. Ce qui a provoqué une vive polémique.

Temps de lecture: 2 min

Les masques buccaux arrivés à Monaco depuis la Belgique étaient en transit par ce pays mais ne lui ont jamais appartenu, a fait valoir samedi le gouvernement monégasque.

« La Principauté de Monaco a juste été cliente de l’aéroport de Liège en faisant transiter des commandes monégasques en Chine par Liège, ni plus, ni moins », a indiqué Frédéric Cauderlier, porte-parole du gouvernement princier. « D’autres commandes sont passées par l’aéroport de Bruxelles, Amsterdam, Luxembourg, Paris, Milan, etc. Ces masques n’ont jamais appartenu à la Belgique », a ajouté M. Cauderlier.

284 autorisations accordées

Malgré les pénuries sur le plan national, la Belgique a accordé 284 autorisations depuis le 15 mars pour exporter des masques buccaux, des lunettes de protection et d’autres équipements de protection vers des pays hors de l’UE, relevait samedi De Tijd. Une interdiction d’exportation des « équipements médicaux de protection individuelle » est en vigueur dans l’Union européenne depuis le 15 mars. Ce n’est que si un État membre donne son autorisation explicite qu’un tel envoi peut traverser la frontière européenne.

Monaco ne fait pas partie de l’Union européenne, mais bien de l’espace Schengen et de l’union douanière.

Selon le SPF Economie, la majorité des licences (116) ont été délivrées sur la base « d’obligations contractuelles et commerciales ». Pour le reste, 103 permis ont été délivrés dans le cadre de « l’aide humanitaire », 56 concernaient des envois « intra-entreprise » et les neuf autres licences correspondaient à des « dons ou expéditions à des parents ».

Monaco avait commandé et acheté ses masques elle-même en Chine. « Ceux qui sont passés par Liège ne sont restés que quelques heures sur le tarmac avant d’être acheminés par route », a fait observer Frédéric Cauderlier, qui fut aussi porte-parole de Charles Michel lorsque ce dernier était Premier ministre belge.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Buys Alain, samedi 2 mai 2020, 21:28

    Pour un simple transit, à qui la licence a-t-elle été délivrée ? Le libéralisme économique dans toute sa splendeur ! Et après ça, ils nous caricaturont le PTB en évoquant les victimes du stalinisme.

  • Posté par Remacle Vincent, samedi 2 mai 2020, 20:55

    Des marchandises en transite douanier soumise à autorisation d'export alors que légalement elles ne sont pas entrées dans l'EEE ?

  • Posté par Legarou Marcel, samedi 2 mai 2020, 20:42

    Pour tous les pourfendeurs de la presse dite de gauche ( façon Trump qui sort l'anathème en fonction de son intérêt politique ) l'article du Tijd ( un journal d'extrême gauche flamand comme chacun sait en Flandres ) https://www.tijd.be/politiek-economie/belgie/algemeen/belgie-voerde-mondmaskers-uit-ondanks-tekort-in-eigen-land/10224414

  • Posté par Legarou Marcel, samedi 2 mai 2020, 20:34

    Ce n'est pas la version de départ du Tijd ( journal d'extrême gauche bien connu ) "à en croire le journal, citant une déclaration du ministre monégasque de la Santé Didier Gamerdinger d’il y a deux semaines. Il avait expliqué que la principauté ne parvenait plus à trouver des masques en mars et qu’elle avait mis en place un approvisionnement sécurisé. Il y aurait eu quelques-uns provenant de France, mais « beaucoup de Belgique" https://plus.lesoir.be/298327/article/2020-05-02/coronavirus-la-belgique-exporte-des-masques-malgre-la-penurie-nationale?referer=%2Farchives%2Frecherche%3Fdatefilter%3Dlastyear%26sort%3Ddate%2520desc%26word%3Dtijd%22

  • Posté par Legarou Marcel, samedi 2 mai 2020, 20:30

    Ce sa version de départ, où là, il indiquait que la source des masques achetés était la Belgique.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko