Les infos dispensables (ou pas) sur le coronavirus: à propos de Maastricht, de Monaco et d’Emilia Clarke

Sur la plage, à Nice, il n’y a pas un chat. Elle reste interdite d’accès.
Sur la plage, à Nice, il n’y a pas un chat. Elle reste interdite d’accès. - Photo AFP

1. Le chiffre du jour : 284

C’est le nombre de licences d’exportation de masques accordées tout à fait légalement par le Service public fédéral Économie, révèle De Tijd ce samedi. Cela fait un rien tousser dans notre pays en pleine pénurie. En moyenne six envois ont été exportés chaque jour. Une grande partie des masques achetés par Monaco vient de Belgique, comme l’a confirmé le Conseiller-Ministre monégasque de la santé, Didier Gamerdinger. La Principauté a pu lancer ainsi la distribution gratuite de masques buccaux à ses habitants, il y a deux semaines.

Des services de secours pleurent pour en obtenir en Belgique, des médecins n’en ont pas. Voilà un énième épisode dans la saga belge des masques : stock stratégique détruit l’an dernier, commandes ubuesques (des masques jamais livrés ou dans un état pitoyable). Quand les autorités pédalent dans la choucroute, les citoyens peuvent coudre.

À noter toutefois, vu la polémique qui enflait, que les autorités monégasques ont démenti que les masques appartenaient à la Belgique. Ils ont transité par notre pays – l’aéroport de Liège en l’occurrence. Monaco ne fait pas partie de l’Union européenne, mais bien de l’espace Schengen et de l’union douanière.

2. L’image du jour

Le message est clair, mais il passe parfois mal aux États-Unis, où l’on a vu des manifestants anti-confinement armés défier les autorités. C’est armée de sa pancarte et de son sourire le plus commerçant que l’actrice Emilia Clarke le demande : « restez chez vous ». Mais attention celle qui campe Daenerys Targaryen dans Game of Thrones a plus d’un dragon sous le coude pour convaincre les récalcitrant.e.s ! Voilà une belle occasion de se revoir toutes les saisons de la série, parfaite pour meubler le confinement.

3. La citation du jour

« Je dénonce depuis longtemps cette politique faite à Maastricht et dont le principe majeur est que le marché doit faire la loi. On voit bien ces dernières semaines ce que cela donne en matière de politique sanitaire : les États détruits par Maastricht ne peuvent rien opposer à la pandémie, pas plus que l’Europe qui a remplacé les États faillis sur leurs décombres. Cette prétendue puissance européenne est incapable de fournir des masques en papier pour protéger ses peuples », répond Michel Onfray, dans un entretien au Soir, ce samedi.

4. La bonne nouvelle du jour : un congé parental corona

Les partis du gouvernement et ceux qui soutiennent les pouvoirs spéciaux depuis l’extérieur sont parvenus à un accord, ce samedi, pour un congé parental spécial corona. Le système aura un effet rétroactif, puisque ce congé pourra être pris entre le 1er mai et le 30 juin. Un conseil des ministres doit se tenir ce samedi pour officialiser la décision. Les modalités pratiques seront prochainement communiquées.

5. Le détournement du jour : du sport à la maison

Le sport manque à beaucoup – bon, on pourra faire du kayak à partir de ce lundi. Enfin du moins si l’on en possède un, vu que les loueurs de kayak resteront fermés ! Le confinement a aiguisé les imaginations, comme celle de Jérémy Andrieux, journaliste, qui reproduit toutes les épreuves olympiques dans son salon (et sa douche). On s’y croirait presque !

Devant les caméras, on peut accomplir mille prouesses :

Attention tout de même de ne pas trop en faire – cela risque de se voir :

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous