Trois clubs italiens ouvrent leur terrain à leurs joueurs pour s’exercer

Trois clubs italiens ouvrent leur terrain à leurs joueurs pour s’exercer
AFP

Après les clubs de Bologne et Sassuolo, Parme va également ouvrir ses terrains d’entraînement extérieurs à ses joueurs qui souhaiteraient s’y entretenir physiquement, après le feu vert de la région d’Emilie-Romagne (centre), ont annoncé ces trois équipes du championnat de foot italien samedi.

Les clubs de Serie A ont unanimement répété vendredi leur désir de mener à terme le championnat en cours, une issue à la merci des autorités, dont la décision pourrait intervenir dans les prochains jours.

Officiellement, les entraînements ne sont possibles qu’à compter du 18 mai pour les sports collectifs et lundi pour les disciplines individuelles.

Mais l’Emilie-Romagne (nord) vendredi puis la Campanie (sud) samedi ont donné leur avis favorable à une ouverture des centres dès lundi, dans un contexte de tensions entre l’Etat central et certaines régions sur le rythme de déconfinement, qui commence lundi.

Dans la première région, cela concerne quatre clubs de Serie A, Parme, la SPAL, Sassuolo et Bologne. La Campanie est la région de Naples, club majeur du Calcio.

Samedi en début de soirée, Sassuolo et Bologne ont été les premiers à réagir, indiquant qu’ils ouvriraient leurs centres d’entraînement à leurs joueurs, suivis un peu plus tard par Parme. Sassuolo a précisé que seuls seraient accessibles aux joueurs qui le souhaitent, les terrains en plein air. Vestiaires, salle de préparation physique ou bureaux resteront fermés. Seuls six joueurs pourraient s’entraîner simultanément, en respectant la distanciation sociale et sans présence de l’encadrement.

Bologne a de son côté également précisé que seuls ses terrains extérieurs seraient accessibles, à compter de mardi. A Parme, l’effectif de l’équipe première pourra profiter du centre d’entraînement « à partir de la semaine prochaine » mais uniquement « sur la base du volontariat » et pour une « activité physique individuelle ».

Naples et la SPAL n’ont pas réagi. Mais selon les médias, les autorités de Campanie ont donné leur feu vert après une requête du club. Une mesure similaire pourrait être prise par d’autres collectivités locales, dont le Latium, la région de Rome, ce qui concernerait la Lazio et la Roma.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous