Accueil Monde

Belgique et Turquie ne voient pas toujours les mêmes terroristes

Lors d’une réunion, les ministres belges et turcs se sont efforcés d’améliorer la coopération sur la question terroriste entre les deux pays. Mais les divergences de points de vue, notamment sur la question kurde, ont empêché un rapprochement idéal.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 3 min

N ous essayons de pallier certains manquements. » C’est avec une franchise agréablement peu diplomatique que le ministre des Affaires étrangères turc Mevlüt Çavuşoğlu introduisait mercredi après-midi son bilan de la matinée de travail que lui et ses collègues de la Justice et de l’Intérieur ont tenue avec leurs homologues belges. En l’occurrence avec Didier Reynders pour les Affaires étrangères (MR), Jan Jambon (N-VA) pour l’Intérieur, flanqué du secrétaire d’État à l’Asile Theo Francken (N-VA), et Koen Geens (CD&V) pour la Justice.

Grosse mission donc, et une première dans ce format élargi, depuis que les deux pays ont décidé de renforcer leur coopération policière et judiciaire : c’est-à-dire depuis l’émergence du phénomène des combattants étrangers.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs