Coronavirus - Lufthansa "proche" d'un accord pour une aide de l'Etat allemand (2)

"Nous avons des échanges intenses et constructifs avec le gouvernement allemand" et "à nos yeux ces discussions peuvent être conclues dans un avenir proche", a indiqué la direction de la compagnie dans un message aux salariés, dont l'AFP a obtenu copie.

"Le soutien de la part de l'Etat allemand constituerait pour nous un pas essentiel pour assurer notre avenir" et faire redécoller les avions, a-t-il ajouté, alors que les tractations semblaient ces derniers jours être bloquées.

Les négociations qui durent depuis plusieurs semaines portent sur une aide totale de 10 milliards d'euros, selon l'hebdomadaire Der Spiegel publié ce week-end. Elles sont toutefois compliquées par le fait que l'Etat allemand exige des contreparties. Il souhaite notamment entrer à hauteur de 25,1%, soit une minorité de blocage, dans le capital de la compagnie, et avoir ainsi son mot à dire, selon le journal.

La direction de Lufthansa, elle, refuse d'être influencée par les pouvoirs politiques des pays dans lesquels elle est active, à savoir, outre l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse et la Belgique, dans la conduite de ses affaires.

En Suisse, les choses ont déjà avancé. L'Etat suisse va garantir 1,2 milliard d'euros de prêts aux filiales suisses de Lufthansa, Swiss et Edelweiss.

En Autriche, la compagnie Austrian Airlines (AUA), filiale de Lufthansa, a demandé mardi une aide publique de 767 millions d'euros afin de surmonter l'impact de l'épidémie de Covid-19.

En Belgique, 290 millions d'euros sont nécessaires pour permettre à Brussels Airlines de poursuivre ses activités. Des négociations sont en cours entre l'Etat et l'entreprise et sa maison-mère mais n'ont pas encore abouti à un accord.

En échange d'une aide d'État, le gouvernement fédéral demande au groupe allemand de donner des garanties solides sur l'avenir de la compagnie aérienne belge. La Première ministre Sophie Wilmès (MR) l'a exprimé dans une lettre qu'elle a envoyé mercredi au patron de Lufthansa, Carsten Spohr.

Lufthansa réunit lundi son conseil de surveillance puis tient mardi, en ligne, son assemblée générale d'actionnaires.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous