Accueil Monde Europe

Poutine, chahuté, reconnaît des manquements

Avec près de 135 000 cas et 1 280 morts, la Russie est en pleine pandémie mais intrigue par sa faible mortalité. Elle enregistre une forte progression : 10 633 nouveaux cas dimanche. Minoritaires et localisées, des protestations se multiplient. Contre les défaillances des hôpitaux. Parfois contre le chef du Kremlin.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Ils comptent leurs morts. Après deux mois de coronavirus, un collectif de docteurs russes a lancé un site web qu’ils auraient préféré ne jamais créer : sur fond blanc et gris, leur « liste du souvenir » répertorie les médecins, infirmières et membres des personnels médicaux décédés de la pandémie. Dernier décompte : 85 noms, de Saint-Pétersbourg à la république caucasienne du Daghestan. « On ne comprend pas pourquoi les autorités ne publient pas ces informations, pourtant faciles à obtenir. Alors, nous le faisons nous-mêmes », confie Alexeï Erlikh, cardiologue à Moscou et l’un des fondateurs de la liste. « Nous ne voulons pas oublier nos morts… »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs