Accueil Culture Mode

Le masque, l’accessoire devenu essentiel

Six Belges sur dix ont déjà le leur. Obligatoire dans les transports publics et les lieux les plus fréquentés, le masque est devenu un basique.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

En septembre 2019, les défilés de prêt-à-porter pour le printemps-été 2020 promettaient des jupes plissées chez Hermès, du blanc virginal chez Valentino, du bleu soyeux chez Armani, des shorts chez Saint Laurent, des fleurs chez Paco Rabanne. Des masques chirurgicaux ? personne. Sauf peut-être chez le Belge Walter Van Beirendonck qui en glisse au moins un dans toutes ses collections (lire à ce sujet notre entretien dans le Mad de ce mercredi 6 mai).

Huit mois plus tard, personne ne s’est rué sur les jupes plissées, les shorts blancs, les fleurs bleues, mais (quasi) tout le monde a son masque. Plusieurs même, et ceux qui n’en possèdent pas encore l’ont commandé sur le web, à la voisine ou au boulot.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Graux Adolphe, jeudi 7 mai 2020, 14:02

    Ah le masque !!! Au début de la pandémie, pas utile de le porter, un peu plus tard.... pourquoi pas ? Ensuite conseillé... puis recommandé... maintenant fortement recommandé mais pas obligatoire partout. Cessons cette MASCARADE, il doit être obligatoire pour éviter les risques de contamination. Imaginez la semaine prochaine la probable cohue dans les rues commerçantes, les magasins etc....

  • Posté par NICODEME CLAUDE, mardi 5 mai 2020, 16:43

    Tiens, cela me fait penser à la chanson de Machiavel : In the Reign of Queen Pollution (https://www.youtube.com/watch?v=8KuDfBpZ3h8). Bon, à ce moment, les membres du groupe voyaient plutôt la pollution comme cause du soucis mais tout de même... Extraits: The people of the earth | Wore night and day a gas-mask | Then thousand years later | The human race undergoes a mutation | The children are born | The face in form of gas-mask.... | et un clin d'oeil à Mario et Albert (RIP)

  • Posté par Clanis Claude, lundi 4 mai 2020, 0:25

    L'ideal serait la généralisation du masque transparent, permettant de voir le visage. Il existe déjà, de manière confidentielle, pour les personnes sourdes et le personnel médical s'adressant aux enfants.

  • Posté par Legarou Marcel, dimanche 3 mai 2020, 20:37

    Pas de doute on est en guerre. On doit même se farcir la propagande.

Aussi en Mode

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs