Accueil Société

Déconfinement: tout le monde n’a pas encore son masque, loin de là

C’était une condition sine qua non pour reprendre les transports en commun ce lundi. Malgré le travail de fourmi des communes, de nombreux habitants n’ont toujours pas leur masque. La faute au Fédéral.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Chaque utilisateur des transports publics devra donc porter un masque obligatoire à partir de ce lundi 4 mai. L’objectif est donc que chaque Belge, censé prendre à un moment ou un autre les transports en commun, soit en possession d’un masque en tissu. Mission remplie ? Aucunement. Si les bourgmestres, dont ce n’était pourtant pas la mission, ont largement anticipé les recommandations du Conseil National de Sécurité et se sont démultipliés pour passer les commandes de masques, et si les bénévoles qui ont tant et tant cousu ont permis à un certain pourcentage d’habitants d’être couverts pour ce 4 mai, le Fédéral et les entités fédérées ont communiqué et sont entrés dans la danse bien trop tard. Pourquoi la Défense a-t-elle lancé la procédure de commande 5 jours après le dernier CNS ? Pourquoi le gouvernement n’a-t-il pas anticipé en lançant la commande de masques et de filtres avant de rendre publique la décision de port de masque obligatoire ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Bouillot Pierre, mardi 5 mai 2020, 23:55

    Si--------- les -----------bourgmestres, dont ce n’était pourtant pas la mission, ont largement anticipé les recommandations -- je remplacerais le "LES" par "DE NOMBREUX""

  • Posté par Chalet Alain, lundi 4 mai 2020, 13:07

    On trouve des masques dans la plupart des pharmacies.

  • Posté par Heneffe Jean-marie , lundi 4 mai 2020, 11:50

    Quelle cacophonie ! Mais la situation est sans doute moins grave qu'elle n'y paraît : dans les commentaires on oublie que de nombreux citoyens sont déjà équipés. Revenant d'un brico où le masque n'est pourtant pas obligatoire (ni sans doute utile vu la très grande distanciation) 50 % des clients avançaient "masqués".

  • Posté par Groetaers Jean-Pierre , lundi 4 mai 2020, 11:16

    Vu l’urgence, on peut se passer de ‘marché public’

  • Posté par Muselle Luc, mardi 5 mai 2020, 23:27

    Cela ne ferait pas partie des pouvoirs spéciaux????

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs