Les experts médicaux espagnols s’interrogent sur les tests des joueurs en Liga: «Un problème éthique et juridique»

photo news
photo news

Le directeur de la santé publique et de la médecine préventive de l’Université autonome de Madrid, Fernando Rodriguez Artalejo, a soulevé la question lundi dans une interview au journal espagnol El Pais.

« L’Espagne a la capacité de réaliser 50.000 tests quotidiennement, mais en vue de l’assouplissement des restrictions en matière de confinement dans ce pays ce devrait être 50.000 personnes avec des symptômes qui devraient subir le test chaque jour », a estimé le Dr Rodriguez. « La réalisation de tests sur des footballeurs en parfaite santé crée un problème éthique et juridique ».

Les tests pour la détection du Covid-19 au sein de LaLiga ont ont été achetés à titre privé, mais les clubs dépendent toujours des laboratoires d’analyse qui sont actuellement gérés par le ministère de la Santé.

Reprise : pas encore de date

Les experts ont également remis en question les tests dans le cadre du plan de LaLiga visant à jouer des rencontres tous les trois jours afin de disputer les 11 dernières journées de compétition dans un délai assez court.Aucune date n’a été fixée pour la reprise du championnat qui a été suspendu à la mi-mars en raison de la pandémie.

« Pour être sûr qu’un joueur infecté soit testé positif, vous devez attendre au moins une semaine après l’apparition de l’infection », a déclaré à El Pais Luis Cereijo, chercheur en sciences du sport et professeur de biomédecine à l’université d’Alcala de Henares. « Considérant que certaines ligues prévoient de jouer tous les trois jours, si vous détectez un cas positif qui a contaminé d’autres coéquipiers, il est possible qu’après trois jours, vous testiez l’ensemble de l’équipe et que vous ayez des faux négatifs ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous