Accueil Opinions Cartes blanches

«Déconfiner le sport? Oui, pour un mieux!»

La crise du Covid-19 nous offre le temps de la réflexion sur nos pratiques, en tant que sportifs et que responsables d’organisations sportives. Partout, on entend que le monde sera différent au terme de cette crise. Il peut l’être de deux façons, soit parce que nous le subirons, soit parce que nous retrousserons nos manches pour qu’il soit meilleur. Comme responsables sportifs, faisons ce second choix.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

On peut s’accorder pour considérer que trois façons d’organiser le sport coexistent aujourd’hui.

Le sport spectacle, fait d’équipes professionnelles aux enjeux commerciaux souvent énormes, nous distrait à la télévision. Il échappe en principe au financement par les autorités publiques, desquelles l’intervention directe serait considérée comme une aide d’Etat, créant une distorsion de concurrence, puisque cette forme de sport relève d’une activité économique pure.

Le sport fédéral prend, au travers de ses clubs, la formation sportive du plus grand nombre en charge, offre un cadre structuré d’entraînement à ses pratiquants et organise la compétition, du niveau le plus modeste jusqu’au plus prestigieux, dans le cadre des Jeux Olympiques. Dans ce contexte, les meilleurs sont susceptibles de bénéficier de revenus professionnels qui leur garantissent des conditions de pratique raisonnables.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs