La perte d’odorat est typique des formes légères de coronavirus

La perte d’odorat est typique des formes légères de coronavirus
AFP

Des chercheurs à l’Université de Mons (UMons) ont progressé dans la deuxième phase de leur étude visant à démontrer la corrélation entre les pertes du goût et de l’odorat et le Covid-19. Les patients présentant une anosmie initiale associée à des symptômes légers de rhume sont bien infectés par le Covid-19, concluent-ils.

L’étude menée par les professeurs en ORL Jérôme Lechien et Sven Saussez et coordonnée par l’UMons et le centre hospitalier EpiCURA, suggère que l’apparition brutale ou initiale de perte d’odorat est typique des formes légères de Covid-19. « On peut conclure que les formes légères de l’infection à Covid-19 présentent un ensemble de symptômes différents des formes sévères », indiquent l’UMons et Epicura dans un communiqué. « L’anosmie est un symptôme spécifique des formes légères. Les patients présentant une anosmie brutale initiale ou isolée semblent actuellement avoir 90 % de risque d’être atteints du Covid-19. »

>Les médecins généralistes pourront bientôt délivrer un « certificat de quarantaine »

Dans le contexte du déconfinement, il semblerait utile, selon les chercheurs de l’UMons, « de considérer le symptôme d’anosmie comme un moyen simple de dépistage. Plusieurs pays européens ont d’ailleurs ajouté l’anosmie à la liste des symptômes spécifiques du Covid-19 ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous