La deuxième phase du déconfinement sera examinée ce mercredi par le Conseil national de sécurité

La deuxième phase du déconfinement sera examinée ce mercredi par le Conseil national de sécurité

Le Conseil National de Sécurité (CNS) se réunira à nouveau mercredi pour examiner la phase 1b du déconfinement, a confirmé lundi le cabinet de la Première ministre, Sophie Wilmès.

Le CNS associe le gouvernement fédéral et les ministres-présidents des Communautés et des Régions ainsi que les représentants de divers services et les experts sanitaires. C’est lui qui a mis en place le 24 avril la stratégie de déconfinement progressif que suivra la Belgique dans les semaines et mois à venir.

La première phase - dite 1a - a commencé ce lundi avec la relance de l’activité dans les secteurs économiques, la mise en place du dépistage massif et du traçage des personnes contaminées et de leur entourage par les Régions, la réouverture des magasins de tissu et des merceries, et certaines mesures comme l’obligation de porter un masque dans les transports en commun dès l’âge de 12 ans.

La phase 1b

La phase 1b devrait démarrer le 11 mai, avait indiqué il y a dix jours Mme Wilmès. Cette étape vise essentiellement la relance des commerces non-alimentaires. Le CNS devra valider ce redémarrage et en arrêter les conditions.

Un accord a été conclu jeudi passé entre les syndicats et les fédérations Comeos, Union des Classes Moyennes et Unizo. Ils se sont mis d’accord sur un plan (Phoenix) qui décrit les mesures à prendre et qui fera l’objet d’une évaluation constante par les interlocuteurs sociaux. Le document contient des lignes directrices à suivre avant la réouverture et sans lesquelles celle-ci ne peut avoir lieu. Il en inclut d’autres pour les zones accessibles uniquement au personnel et celles qui le sont aux clients. Le texte comprend également des idées supplémentaires en fonction du type de magasin (produits pour bébés, librairies et magasins d’électricité, de mode, de beauté, d’intérieur, de cuisine, de sport ou de jouets). Mais certaines modalités pourraient s’ajouter, notamment sur une répartition de la clientèle afin d’éviter une trop grande affluence, indiquait-on à bonnes sources.

Autre point sensible qui pourrait être réglé mercredi : les compétitions sportives. Les championnats sont suspendus mais plusieurs fédérations sportives attendent une décision du gouvernement pour savoir s’ils seront définitivement arrêtés pour cette saison. En France, le gouvernement a annoncé la semaine passée que la saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourrait pas reprendre.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous