Coronavirus - Environ 10% de courriers en moins pour bpost au premier trimestre

L'impact total de la crise sur l'Ebit du groupe est estimé à 16,7 millions d'euros pour le premier trimestre. Sans celui-ci, les résultats auraient dépassé les attentes, la baisse des volumes de courrier affichant une tendance plus positive que les prévisions.

Les perspectives pour 2020 sont annulées. Des prévisions actualisées seront publiées "dès que l'impact quantitatif total du covid-19 pourra être estimé de manière précise et fiable", ce que bpost n'est pas en mesure de faire à l'heure actuelle.

La politique de dividende (distribution de minimum 85% du résultat net) est également suspendue. "Le Conseil d'Administration proposera à l'Assemblée générale des actionnaires de limiter le dividende lié aux résultats de 2019 à l'acompte sur dividende payé en décembre de l'année dernière", précise le président du CA François Cornelis.

"Comme il fallait s'y attendre, le Groupe bpost n'est pas épargné par la crise mondiale actuelle", souligne le CEO Jean-Paul Van Avermaet. "Nos principales priorités consistent toujours à garantir la sécurité de nos collaborateurs, la continuité des activités et la bonne situation financière de l'entreprise."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous