7,4 milliards d’euros ont été récoltés afin de financer un vaccin contre le coronavirus

7,4 milliards d’euros ont été récoltés afin de financer un vaccin contre le coronavirus

Une conférence des donateurs organisée en ligne lundi par la Commission européenne a permis de lever 7,4 milliards d’euros pour financer la recherche et le développement d’un vaccin contre le nouveau coronavirus, a annoncé sa présidente.

« Nous l’avons fait. Nous avons obtenu 7,4 milliards d’euros » de contributions, a déclaré Ursula von der Leyen, en précisant que la star Madonna venait de contribuer pour 1 million de dollars. L’objectif de ce téléthon mondial était de recueillir 7,5 milliards d’euros.

L’OMS s’est félicitée lundi de la levée de 7,4 milliards d’euros, expression de la « solidarité mondiale » dans la lutte contre la pandémie, selon son directeur général. « C’est une démonstration puissante et inspirante de la solidarité mondiale », a déclaré le président de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d’une conférence de presse virtuelle depuis le siège de Genève. La pandémie, a-t-il ajouté, est « l’occasion pour le monde de s’unir face à une menace commune, mais aussi pour bâtir un avenir commun ».

L’objectif de ce téléthon mondial organisé par la Commission européenne, et auquel ont participé une quarantaine de pays, était de recueillir 7,5 milliards d’euros pour la recherche, le développement, la production et surtout « la distribution équitable » d’un vaccin, de traitements et de kits de diagnostic à toutes les populations touchées par le virus, a insisté M. Tedros.

Les sommes que ces Etats se sont engagés à verser « ne couvrent qu’une partie de la réponse » au nouveau coronavirus, a également rappelé le patron de l’agence sanitaire de l’Onu.

« Dans les semaines et les mois à venir, nous aurons besoin de beaucoup plus pour répondre à la demande d’équipement de protection personnel, d’oxygène médical et d’autres matériels essentiels », a-t-il souligné.

Un défi social urgent

La Grande-Bretagne, elle va allouer 442 millions d’euros au développement mondial d’un vaccin contre le coronavirus. « Pour gagner cette bataille, nous devons construire un bouclier pour protéger tout le monde », a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson. « La course pour un vaccin n’est pas une lutte entre les pays mais un des défis sociaux les plus urgents de notre vie. »

La Grande-Bretagne est fortement touchée par la pandémie et le gouvernement britannique a déjà été critiqué à de nombreuses reprises pour sa gestion de la crise. Boris Johnson avait été infecté par le virus et était resté quelques jours aux soins intensifs.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous