Coronavirus - "Ne pas avoir d'été serait le plus dur pour l'aéroport de Charleroi" (PRESS)

Pour arriver à de tels chiffres en fin d'année, l'aéroport de Charleroi espère encore pouvoir compter sur une certaine activité pendant l'été. Parce que même avec une activité à 60% de la normale, l'aéroport carolo va perdre 35 millions d'euros sur l'année. "Nous tenons le coup en liquidités et pourrons terminer l'année sans problèmes, mais tout dépend comment va se passer la reprise", dit Verdonck.

Celle-ci dépendra beaucoup de Ryanair qui y représente 77% de l'activité. Philippe Verdonck est confiant que la compagnie, vu son importance, reprendra son activité en même temps que les autres. Néanmoins, même si Ryanair décidait de recommencer plus tard, l'aéroport de Charleroi rouvrira tout de même pour les autres compagnies dès que ce sera possible.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous