Accueil Opinions Chroniques

Lord Patten, un imprécateur contre la Chine

Le dernier gouverneur britannique de Hong Kong fustige la gestion de la crise du coronavirus par les dirigeants chinois. Il redoute aussi une guerre froide entre l’Empire du milieu et les Etats-Unis, qui serait préjudiciable à la lutte contre la pandémie.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Les images sont à peine jaunies. C’était hier, avant la pandémie de coronavirus. Le Brexit et l’Angleterre planétaire. Après le largage des amarres avec l’Union européenne, le Royaume-Uni allait devenir le cheval de Troie des investissements chinois en Europe. Le Covid-19 a fait voler en éclats le nouvel âge d’or des relations anglo-chinoises promis par Boris Johnson.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Pire Bernard, mercredi 6 mai 2020, 20:09

    Chris Patten sait de quoi il parle... On voit actuellement le virage autoritaire de Pékin vis-à-vis de Hong-Kong, une ancienne colonie britannique qui naguère profitait de la démocratie et qui, au moment de la transition, bénéficiait d'un statut spécial. On a vu ce que les Chinois en faisaient, de ce statut, une fois Hong-Kong tombé sous leur coupe. On voit aussi le discret mais rapide développement militaire de la Chine, qui se met à menacer le Japon. On voit aussi la course aux ressources sur les autres continents, notamment l'Afrique. Tout ça, en distillant un discours mielleux de "frère" chinois qui vient aider mais qui en profite pour accaparer des terres et exporter le produit des cultures, dans un pays qui meurt de faim... Finalement, cet appétit grandissant, elle se nourrit aussi de la dépendance que nos pays, jadis industrialisés, ont laissé se développer vis-à-vis de la Chine. Quitte à faire l'impasse sur des valeurs essentielles de nos pays... Google qui accepte la censure sur ses outils, la Belgique qui laisse se construire une officine d'espionnage aux portes de Louvain la Neuve, le client moyen qui ne regarde que le prix et est prêt à acheter en Chine si le prix est meilleur... Tout le monde est responsable.

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 5 mai 2020, 19:07

    Et nos décideurs qui ont décidé de gérer cette crise en créant une panique invraisemblable au lieu de dire la vérité s'inspirant du régime chinois et qui hésitent à tolérer que l'on se promène dans un parc ou que l'on voie ses proches en prenant des précautions; mais qui envoient tout le monde dans les galeries marchandes.. Certains défenseurs des droits de l'homme estiment que ce sont de trop graves atteintes à nos libertés.

  • Posté par Hubert Wynands, mardi 5 mai 2020, 15:56

    Enfin un qui voit clair et qui ose dire tout haut ce qu’il pense de l’empire du milieu. Nos politiciens feraient bien de s’en inspirer plutôt que de faire des courbettes et de s’aplatir devant les chinois.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs