Des tests ADN effectués sur une casquette tendent à confirmer qu’elle appartenait à Théo Hayez

Des tests ADN effectués sur une casquette tendent à confirmer qu’elle appartenait à Théo Hayez
AFP

Les tests ADN effectués sur une casquette dans le cadre de l’enquête sur la disparition du jeune touriste belge Théo Hayez, porté disparu en Australie fin mai 2019, tendent à confirmer que celle-ci lui appartenait, a confirmé à Belga une source proche du dossier.

La famille du jeune Belge a communiqué lundi, dans un message posté sur Facebook, que « de nouvelles recherches ont eu lieu et la police nous a fourni les résultats des tests ADN réalisés sur deux cheveux retrouvés dans la casquette ».

Celle-ci, similaire à celle portée par Théo Hayez durant son séjour, avait été retrouvée en juillet dernier, dans le bush près du phare de Byron Bay, par des volontaires lors d’une des nombreuses opérations de fouilles organisées dans la station balnéaire australienne.

Les résultats des tests ADN menés par les autorités australiennes « pointent vers un lien familial et tendraient à confirmer l’appartenance de la casquette et donc la présence de Théo Hayez dans ces environs », a appris Belga à bonne source.

Disparu depuis bientôt un an

La police australienne n’était pas en mesure de communiquer sur le sujet, alors que l’affaire de disparition a été transmise par les enquêteurs à l’officier de justice (coroner) de Nouvelle-Galles du Sud. La famille de Théo Hayez fait toujours appel à des témoins et est à l’affût d’informations relatives à la disparition du jeune homme, dans la nuit du 31 mai au 1er juin dans la ville de Byron Bay.

Alors que le jeune Belge aura bientôt disparu depuis un an, une nouvelle campagne de communication pour obtenir des informations à ce sujet se prépare, indiquent les proches.

Le touriste de Overijse, alors âgé de 18 ans, était en voyage en Australie depuis fin 2018. Il a été aperçu pour la dernière fois le soir du 31 mai 2019 dans la station balnéaire de Byron Bay alors qu’il devait retourner en Belgique début juin. Son téléphone avait été enregistré par une borne le lendemain près du phare au nord-est de la localité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous