Rafael Nadal ne s’attend pas à une reprise du tennis avant 2021: «L’année 2020 est presque perdue»

Photonews
Photonews

Dans une interview accordée mardi au journal espagnol El Pais, Rafael Nadal a déclaré qu’il ne s’attendait pas à une reprise des compétitions de tennis avant 2021 en raison de la pandémie de coronavirus.

« J’espère pouvoir reprendre en 2020 mais je n’y crois pas. Je signerais pour un retour à la compétition en 2021 », a déclaré Nadal, deuxième derrière Novak Djokovic au classement ATP. « Je me soucie davantage de l’Open d’Australie que des autres tournois de cette année. L’année 2020 est presque perdue. J’espère que nous pourrons reprendre en début d’année prochaine. »

L’Espagnol, lauréat de 19 titres du Grand Chelem, se montre donc pessimiste quant à la tenue de l’US Open prévu du 24 août au 13 septembre et de Roland-Garros, reporté du 20 septembre au 4 octobre.

Nadal s’entraîne à nouveau depuis lundi sur un court de tennis chez un ami, profitant de l’autorisation donnée par le gouvernement espagnol aux sportifs pour s’entraîner.

« Mon sentiment, et je le dis avec tristesse, je ne vais pas le cacher, c’est que nous sommes en train de perdre une année de notre vie. Et à 33 ou 34 ans, ça a beaucoup plus de valeur qu’à 20 ans », pour un joueur de tennis, a-t-il souligné pour ABC, un autre média espagnol.

Le Majorquin, 33 ans, a également ajouté qu’il était important de trouver un équilibre entre le fait de rester positif et de ne pas éviter la critique des politiciens. « Personne n’avait prévu cela mais ceux qui nous gouvernent auraient dû avoir accès à toute l’information. Il y a donc eu des erreurs. Cette situation touche tout le monde, pas juste l’Espagne. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • PHOTONEWS_10859383-081

    Par François Laurent

    ATP - WTA

    Kim Clijsters de retour sur le circuit le 12 juillet, aux États-Unis

  • Le Central de Roland-Garros ne sera ni vide, ni plein... @News

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    Roland-Garros sortira sa jauge

  • Les organisateurs devront encore attendre pour étrenner le toit au-dessus du Central...

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    Coronavirus: vers un Roland-Garros de pacotille

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous