Accueil Monde Asie-Pacifique

Au Japon, la pauvreté se répand plus vite que le virus

L’archipel a su éviter une catastrophe sanitaire mais l’épidémie fait des ravages parmi les plus fragiles. La reconduite de l’état d’urgence va enfoncer encore un peu plus des millions de travailleurs précaires dans la misère.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Yusuke, 56 ans, manœuvre employé à la journée sur des chantiers, fait partie des 21,5 millions de travailleurs précaires que compte le Japon, un pays où 40 % des salariés n’occupent pas un emploi statutaire et régulier. Le mois dernier, sa vie a basculé. « Du jour au lendemain, je me suis retrouvé à la rue : je n’avais nulle part où aller », explique-t-il. Comme au moins 4000 Tokyoïtes, Yusuke vivait à l’année dans un des quelque 500 cyber ou manga-cafés que l’on dénombre dans la capitale.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs