Coronavirus - Le secteur du recyclage et du traitement des déchets s'entend sur un protocole de mesures

Malgré le confinement, le secteur, reconnu comme essentiel par le gouvernement fédéral, a dû continuer à assurer la fourniture de services de collecte et de traitement des déchets. Cela afin d'éviter qu'une nouvelle crise sanitaire n'apparaisse dans le cadre de la crise actuelle, rappelle Stany Vaes, directeur général de Go4circle.

Des dispositions spéciales avaient donc déjà été prises pour garantir la santé de ses 15.000 travailleurs. Le déconfinement s'amorçant, ceux-ci vont être en contact avec de plus en plus de personnes. Une série de mesures additionnelles ont dès lors été définies dans un protocole sectoriel.

Elles concernent notamment l'utilisation des masques buccaux dans le secteur, le respect des distances de sécurité et les solutions de protection envisagées si elles ne peuvent être respectées, la signature numérique des documents de transport des déchets, le fait d'éviter les paiements en espèces ou encore la collecte des déchets médicaux dans des conditions sûres.

Le document a été élaboré par Go4circle en "étroite" concertation avec les syndicats actifs dans les différentes sous-commissions paritaires du secteur (la CSC Metea, la CSC Alimentation et Services, la CSC Bâtiment Industrie et Energie, la centrale générale de la FGTB, ABVV Metaal et les metallos MWB). Il complète le Guide générique élaboré par le gouvernement fédéral fin avril, qui contient un certain nombre d'éléments de base minimaux pour permettre aux travailleurs de reprendre le travail en toute sécurité une fois les mesures de confinement terminées.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous